Selon des scientifiques, l’horloge de l’apocalypse, indiquant l’imminence d’une catastrophe planétaire, a été avancée de deux minutes.  La fin du monde est désormais à minuit moins trois.

Fin du monde prévue à 23 heures 57 ? Les chercheurs du Bulletin des scientifiques atomiques ont annoncé, jeudi, que l’horloge de l’apocalypse, symbole de l’imminence d'un cataclysme planétaire, avait été avancée de deux minutes.

A lire aussi : La fin de notre civilisation est proche selon la NASA

Cette association, qui compte pas moins de 18 prix Nobel, estime ainsi "très élevée la probabilité de catastrophe planétaire à moins que des mesures ne soient prises rapidement". 

Créée en 1947, cette horloge utilisait au départ l'analogie du décompte vers minuit pour montrer du doigt les dangers liés à la menace nucléaire. Aujourd'hui, elle prend également en considération le changement climatique.

La dernière fois que son aiguille avait été déplacée remonte au 10 janvier 2012. Elle avait été avancée d’une minute.

La fin du monde n’a jamais été aussi près de minuit depuis 1984, période de vives tensions entre les Etats-Unis et l’URSS.

Un cataclysme nucléaire ?

Bien que la course à l’armement nucléaire durant la Guerre froide ne soit plus d’actualité, le Bulletin des scientifiques atomiques redoute toujours une catastrophe nucléaire.

Pour Sharon Squassoni, directrice du programme de prévention de la prolifération des armes nucléaires au Center for Strategic and International Studies de Wahsington, la réduction de l’arsenal nucléaire s’est aujourd’hui fortement ralentie.

A lire aussi : Tétrades : ces lunes rouges qui pourraient annoncer la fin du monde

"De 2009 à 2013, l'administration du président Barack Obama n'a éliminé que 309 têtes nucléaires", a-t-elle déclaré pour Francetv Info.

Les scientifiques souhaiteraient également que les différents dirigeants trouvent une solution pour la gestion des déchets générés par les centrales nucléaires.

La faute au réchauffement climatique ?

Le réchauffement climatique n’est plus un secret pour personne. Et l’absence d’actions menées par les responsables politiques contre ce dernier pourrait également être à l’origine de l’apocalypse.

A lire aussi : Investissez sur la fin du monde !

Publicité
"Les gaz à effet de serre dans le monde se sont accrus de 50% depuis 1990 et ces émissions ont augmenté plus rapidement depuis 2000 que durant les trois décennies précédentes combinées", a déploré Sivan Kartha, membre de l’association créatrice de l’horloge de l’apocalypse, lors d’une présentation à Washington.

Un changement climatique qui, à terme, menacera les écosystèmes dont dépendent des millions de personnes.

A voir sur le même thème : Toutatis, l'astéroïde qui pourrait causer la destruction de la Terre

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité