Bonne nouvelle : les retraités vont pouvoir bénéficier du remboursement d'une partie des dépenses pour l'aide à domicile. Explications. 

Le gouvernement fait un geste. A compter du 1er janvier 2017, "tous les ménages", c'est-à-dire plus seulement les actifs, mais désormais aussi les retraités et personnes handicapées non imposables, vont pouvoir bénéficier du crédit sur les impôts payés en 2018 concernant les aides à domicile. 

"Concrètement les ménages qui ne payaient pas suffisamment d'impôts pour bénéficier intégralement de leur réduction recevront désormais un chèque du gouvernement", précise le site Agevillage.com, qui relaie l'annonce du ministère de l'Economie du 9 septembre. 

Aide ménagère

Jusqu'à présent, cet avantage fiscale venait en déduction de l'impôt sur le revenu pour les retraités. Et les personne non-imposables ne bénéficiaient d'aucun avantage sur ces aides à domicile. "1,3 million de ménages vont ainsi bénéficier d'une baisse du reste à charge de 20% en moyenne sur leurs dépenses de service à la personne. Un impact bien plus précisément ciblé que la baisse d'impôt sur le revenu, qui concerne cinq millions de foyers fiscaux pour un gain moyen de 200 euros", explique l'Express.fr

Publicité
En attendant, il est également important de rappeler que les plus âgés qui connaissent des problèmes de santé peuvent par ailleurs bénéficier d'une aide ménagère (sous certaines conditions d'âge et de ressources). Une aide financière qui permet de rémunérer une aide à domicile, c'est-à-dire la personne qui effectue pour vous certaines tâches. Elle peut être accordée par votre département ou par votre caisse de retraite.

Maintien à domicile des personnes âgées : découvrez les offres de notre partenaire

Publicité