Dans une interview au journal Le Monde, l’ancienne secrétaire d’État au logement  égratigne son ancien patron au gouvernement.

Tandis que la secrétaire nationale d’EELV, Emmanuelle Cosse, tentait lundi de renouer le dialogue avec le PS, l’ancienne patronne du parti, Cécile Duflot, disait tout le mal qu’elle pensait de la politique gouvernementale dans Le Monde.

Si l’actuelle députée EELV maintient le dialogue avec le Président de la République, elle n’est pas en très bons termes avec le chef du gouvernement. On se souvient qu’elle avait quitté l’exécutif suite à la nomination de Manuel Valls au poste de Premier ministre.

A lire aussi - Hollande évoque le "suicide" politique de Cécile Duflot

"Un an après la claque des municipales, la même politique a été accélérée. Elle est de nouveau sanctionnée. Le cap qui a été choisi par le gouvernement et la manière d’exercer l’autorité sont les deux facteurs de cet échec.", analyse-t-elle.

Publicité
Concernant Manuel Valls directement, elle lui concède une certaine "détermination" tout en ajoutant que "l’entêtement peut être une faute". La députée dit préférer en outre un projet fédérateur à la "caporalisation autour d’un homme fort". Puis, elle se fait plus tranchante à l’égard du Premier ministre : "Il a le verbe haut, mais où sont les résultats ? Ses objectifs, à savoir faire baisser le Front national, améliorer le score de la gauche, et résorber le chômage, ne sont pas atteints aujourd’hui. Son logiciel est périmé."

Vidéo sur le même thèmeLuc Carvounas: "Cécile Duflot a un problème avec Manuel Valls"