Barack Obama a vexé le gouvernement polonais lors d'un discours prononcé en hommage à un résistant mardi, suite à quoi la Maison Blanche a dû présenter ses excuses . Retour sur ce "couac" diplomatique.

Ce n'est pas un incident diplomatique, mais presque. En Pologne, où il était allé rendre hommage à Jan Karski, un résistant polonais de la Seconde Guerre mondiale, Barack Obama a évoqué "un camp polonais de la mort" au lieu de parler de camp d'extermination nazi. 

Une erreur de formulation qui n'a pas plu au gouvernement polonais car elle peut faire penser que les polonais avaient une responsabilité dans les crimes commis par les nazis. 

Ce n'est pas un incident diplomatique, mais presque. En Pologne, où il était allé rendre hommage à Jan Karski, un résistant polonais de la Seconde Guerre mondiale, Barack Obama a évoqué "un camp polonais de la mort" au lieu de parler de camp d'extermination nazi. 

Une erreur de formulation qui n'a pas plu au gouvernement polonais car elle peut faire penser que les polonais avaient une responsabilité dans les crimes commis par les nazis. 

Publicité
Le porte-parole du président des Etats-Unis s'est empressé de corriger le tir. Il a déclaré que le Barack Obama s'était "mal exprimé" et qu'il se "référait aux camps de la mort nazis en Pologne". "Nous regrettons cette erreur d'expression qui ne devrait pas porter ombrage à notre intention claire d'honorer M. Karski et ces courageux citoyens  qui se sont tenus du côté de la dignité humaine face à la tyrannie" s'est-il excusé.   

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :