Venu participer à un meeting à Boulogne-Billancourt, François Fillon n'a pas hésité à tacler son adversaire dans la bataille pour la présidence de l'UMP, Jean-François Copé, comparant son rapprochement récent avec Nicolas Sarkozy à une histoire d'amour balbutiante.

L'ancien Premier ministre et candidat à la présidence de l'UMP François Fillon était ce lundi à Boulogne-Billancourt, afin de participer à un meeting. Dans cette ville des Hauts-de-Seine, jadis fief de Nicolas Sarkozy, François Fillon n'a pas hésité à s'en prendre avec ironie à son concurrent direct Jean-François Copé.

Il a ainsi expliqué que l'accueil auquel il avait eu droit de la part des centaines de militants UMP présents "était la meilleurs réponse à tous ceus qui douteraient de ma fidélité et de ma loyauté envers Nicolas Sarkozy".

"Il y en a qui en parlent beaucoup... Et d'autre qui ont pu le montrer"Ajoutant ensuite que "la vérité, c'est que le sarkozysme, c'est un peu comme l'amour, il y en a qui en parlent beaucoup parce qu'ils ont des raisons d'en parler, leur amour est assez récent. Et il y en a d'autres qui ont pu [le] montrer tout au long de ces années".

Par ces phrases, François Fillon attaque directement Jean-François Copé, qui s'entendait très mal avec Nicolas Sarkozy au début de son quinquennat, et qui a fini par se rapprocher de lui à tel point qu'aujourd'hui, il revendique être celui qui suit "son chemin".

Publicité
François Fillon a poursuivi en regrettant : "J'entends souvent dire que je manquerais de courage"... "Moi je suis un homme de l'Ouest, pas de l'Ouest parisien, de l'Ouest français. Dans l'Ouest français, c'est vrai qu'on ne parle pas beaucoup, qu'on n'est pas très démonstratif [...] mais en général, on fait ce qu'on dit. Dans ma vie politique, je suis toujours allé au bout des combats que j'ai engagés."

© MIGUEL MEDINA / AFP

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité