François Fillon a démenti la rumeur selon laquelle les dirigeants européens se seraient ligués pour boycotter François Hollande. Il en a également profité pour attaquer l'adversaire de Nicolas Sarkozy.

Invité lundi 5 mars au matin sur Europe 1, le Premier ministre déclaré que "François Hollande se fait plus gros qu'il n'est !" répondant ainsi aux rumeurs d'un éventuel bocott du candidat par les dirigeants européens. "L'idée même que tous ces chefs de gouvernement se téléphonent pour parler de lui est une idée à laquelle personne ne peut croire un seul instant", a-t-il ajouté.

Publicité
Ce même jour, le journal allemand Der Spiegel se demande en effet si Angela Merkel, Mario Monti, Mariano Rajoy et David Cameron ne se seraient pas entendus pour ne pas recevoir François Hollande, Angela Merkel ayant déjà refusé de le recevoir. Le porte-parole de la chancelière a néanmoins démenti cette rumeur. 

Lorsqu'on lui demande si Paris a donné une quelconque consigne en ce sens aux dirigeants européens, François Fillon répond "Mais évidemment que non !". 

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité