Après l'échec du débat sur l'identité nationale, un débat sur la laïcité sera lancé en avril par le gouvernement. A droite comme à gauche, on se méfie d'une nouvelle stigmatisation des musulmans. Et vous, que pensez-vous de ce débat ? Planet.fr vous propose de donner votre avis.

Nicolas Sarkozy l'a promis : un grand débat sur la laïcité sera lancé en avril par le gouvernement. Le chef de l'État a d'ores et déjà initié les grandes lignes du débat à venir avec l'Islam comme thème central.

Le 3 mars, jour de la parution de la circulaire d'application de la loi contre le voile intégral, Nicolas Sarkozy louait "le magnifique héritage de civilisation laissé par la chrétienté", lors de sa visite au Puy-en-Velay, point de départ du pèlerinage vers Saint-Jacques de Compostelle. Il s'agissait de la première étape de sa tournée dans les lieux symboliques de la France catholique et qui s'annonce comme autant de signes à l'adresse de son électorat traditionnel.

La veille, lors du petit déjeuner de la majorité, le chef de l'Etat avait déjà évoqué trois sujets centraux : la question de la "prière dans la rue", "la mixité à la piscine" ainsi que "les repas halal dans les cantines scolaires".

Dans la foulée, le ministre UMP de l'Education Luc Chatel avait pris position au nom du gouvernement français pour interdire définitivement aux femmes musulmanes voilées d'accompagner leur enfant lors des sorties scolaires.

Rachida Dati : "Il ne faut pas se cacher derrière la laïcité"Mais à droite comme à gauche, les critiques pleuvent sur ce débat. L'eurodéputée Rachida Dati a estimé que s'il s'agit "uniquement d'un débat sur l'islam, il ne faut pas se cacher derrière la laïcité", mettant en garde contre une "stigmatisation de l'islam comme religion ou des musulmans comme pratiquants".

Le président du Conseil général des Hauts-de-Seine, Patrick Devedjian, a de son côté exprimé au secrétaire général de l'UMP Jean-François Copé ses craintes de voir "déraper le débat sur la laïcité vers un débat sur l'islam", rappelant que pour les adhérents UMP de confession musulmane, "se voir l'objet d'un débat, c'est un malheur".

Alain Juppé, actuel ministre des Affaires Etrangères, s'est lui aussi montré sceptique, rappelant que ce thème est "étranger à notre culture républicaine".

Ce débat gêne aussi du côté de l'ex-première dame Bernadette Chirac : "C’est compliqué… En tant que catholique pratiquante, je ne tiens pas forcément à m’exprimer sur ce sujet. J’ai une perception de la chose forcément un peu différente. Même si, j’insiste, je suis favorable à la liberté de culte pour toutes les religions."

La gauche accuse Nicolas Sarkozy de vouloir "faire peur aux Français"A gauche, la première secrétaire du PS Martine Aubry a accusé le chef de l'État de vouloir "faire peur" aux Français "pour masquer ses échecs et les turpitudes de son gouvernement". "Nicolas Sarkozy n'a pas parlé de laïcité, il a parlé d'islam, comme il voulait nous faire un débat sur l'identité nationale qui était tourné uniquement contre les étrangers." Pour le maire de Lille, ces opinions sont "essentiellement à visée électorale."

Même son de cloche pour François Hollande qui a critiqué sur Europe 1 un débat qui "stigmatise telle ou telle population" et qui "ne va mener à rien".

Au centre, l'ex-ministre de la Défense Hervé Morin a exhorté la majorité à ne pas s'engager sur le terrain du Front National : "L'idée d'aller stigmatiser une partie de nos compatriotes en évoquant la question de l'islam et sa compatibilité avec la laïcité est une idée, excusez-moi, folle."

Même position pour l'ancien Premier ministre Dominique de Villepin : "Nous avons eu le débat sur l'identité nationale, nous avons eu le débat sur la burqa, nous avons eu la question des Roms, et nous avons aujourd'hui au terme de tout cela un Front national à 20 %."

Publicité
Seule à s'être réjouie ouvertement de ce débat, estimant qu'il va faire monter son camp dans les sondages, Marine Le Pen raillait Jean-François Copé sur France Info : "Encore un effort monsieur Copé ! Encore un petit débat, un petit blabla sur l'islam, la laïcité, et je pense effectivement que nous pourrons terminer à la présidentielle à 25 %"

Et vous, que pensez-vous de ce nouveau débat sur l'islam ? Réagissez en cliquant sur ce lien.

© MaxPPP

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :