Ouvrir un compte à l’étranger n’est pas forcément synonyme d’évasion fiscale. Il est même pratique de le faire lorsque l’on est très souvent en déplacement professionnel ou que l’on vit à l’étranger pour ses études ou pour un emploi. 

En outre, ouvrir un compte à l’étranger peut s’avérer très utile pour effectuer des investissements. Et en cas d’interdiction bancaire, on peut bénéficier d’un moyen de paiement de secours.

Les démarches pour ouvrir un compte à l’étrangerPour ouvrir un compte dans la zone européenne, il faut faire une demande auprès du pays concerné et fournir une pièce d’identité et un justificatif de domicile. N’importe quel particulier majeur peut ouvrir un compte à l’étranger.

Suivant les banques, des attestations de résidences ou de déplacement du client pour l’ouverture du compte à l’étranger peuvent être demandés. En dehors de l’Union Européenne, les procédures sont différentes et d’autres papiers sont susceptibles d’être exigés. Il est donc plutôt recommandé de le faire dans un pays voisin avec des règles bancaires similaires.

Publicité
Les contraintes fiscales d’un compte à l’étrangerLes comptes bancaires ouverts à l’étranger doivent être déclarés à l’administration fiscale du pays de résidence. Le formulaire N°3916 est prévu à cet effet. L’acquéreur peut également envoyer une lettre écrite. Ne pas déclarer le compte ouvert à l’étranger peut coûter cher, puisqu’il s’agit alors dans ce cas d’une évasion fiscale.

Lettres types

Retrouvez plus de 5000 lettres types pour répondre et vous faire entendre au quotidien.

Voir les lettres types