Publicité
Aucun vote pour le moment

Prénom: 

Laurent

Nom de famille: 

Baffie

Âge: 

59 ans (18/04/1958)

Nationalité: 

Français

Métier: 

Humoriste

Signe astrologique: 

Bélier

Sexe: 

Homme

Biographie de Laurent Baffie

Connu pour son humour cinglant, Laurent Baffie gagne ses galons d’humoriste au début des années 90 en écrivant, entre autres, des sketches pour Jean-Marie Bigard (on lui doit notamment son Lâcher de salopes, resté culte). Parallèlement, il sévit aussi sur les ondes dans l’émission Vas-y, fais-nous rire, qu’il crée et anime sur Fun Radio avant de passer sur Europe 2. Mais c’est à la télévision, aux côtés de Thierry Ardisson, qu’il s’illustre vraiment.

Dès 1991, il se retrouve aux côtés de l’animateur dans l’émission Double Jeu sur France 2 où son humour, parfois à la limite de la décence, et son côté provocateur font mouche, si bien qu’il suit son complice au fil de ses émissions, jusqu’à Tout le monde en parle. En 1993, Baffie vérifie la pub sur Canal +, et se retrouve en 1997 au casting de Nulle part ailleurs animé par Philippe Gildas. Expert des blagues en caméra cachée et spécialiste des canulars téléphoniques, Laurent Baffie ne fait finalement qu’une saison car le succès n’est pas au rendez-vous.

Homme d’écriture, Laurent Baffie signe les dialogues de La Taule en 2000 et crée, l’année suivante, la pièce Sexe, magouille et culture générale. Interprété par ses vieux complices Pascal Sellem et Daniel Russo, le spectacle rencontre un vif succès dans le public. L’humoriste s’essaie aussi avec plus ou moins de bonheur au cinéma, comme acteur – il fait ses débuts sur grand écran dans La Cible en 1997, puis tourne dans Sexy Boys en 2001 – mais aussi comme réalisateur. Déjà auteur de Hot Dog en 1999, un court métrage dont les acteurs sont… des chiens, il renouvelle l’expérience en 2003 avec Les clés de la bagnole. Son film fait un four : l’intrigue du film est pauvre (comme son nom l’indique, il raconte l’histoire d’un type qui cherche ses clés de voiture), et le public a semble-t-il suivi le conseil du slogan « N’y allez pas, c’est une merde ! ». En 2005, il renoue avec le succès en écrivant Toc Toc pour le théâtre, et fait son retour à la radio en 2007 en animant la tranche 11h-12h du dimanche matin sur Europe 1. 

Si Laurent Baffie aime jouer les méchants à la télé, il n’en demeure pas moins un être généreux et investi auprès des œuvres qu’il défend. Il soutient ainsi l’ANECAH, une association spécialisée dans la formation des chiens destinés à l’assistance des personnes handicapées.

Publicité