L’office anti-cybercriminalité a mis au jour une escroquerie aux cartes bancaires quasiment indétectable. Les malfaiteurs auraient été aidés de commerçants afin de récupérer les données bancaires de centaines de victimes.  

C’est une affaire inédite. Si jusqu’ici les arnaques aux distributeurs automatiques de billets trafiqués étaient connues, c’est une nouvelle affaire d’escroquerie à la carte bancaire qui a été mise au jour par la police.

L’escroquerie aurait consisté à trafiquer de toutes pièces des terminaux de paiement électronique (TPE). Sans que les victimes ne s’en rendent compte, ces terminaux enregistraient à la fois le code de leur carte bancaire et les données de celles-ci.

Des centaines de milliers d’euros de préjudice

Les malfaiteurs, vraisemblablement aidés de commerçants, utilisaient par la suite les données de la carte pour les réutiliser à l’étranger. "Personne ne comprenait ce qui se passait" ni "d'où ces débits venaient, ils échappaient à tous les filtres habituels", a précisé Valérie Maldonado, dirigeante de l'office anti-cybercriminalité de la direction centrale de la police judiciaire (DCPJ), citée par France 3 Île-de-France.

Publicité
"Quinze personnes, dont des petits commerçants présumés complices, ont été interpellées et une dizaine écrouées ces derniers jours", a ajouté Valérie Maldonado. Le préjudice, qui n’est pas encore connu, pourrait dépasser les centaines de milliers d’euros. Les victimes seraient quant à elles des centaines.

En vidéo sur le même thème : Piratage des cartes bancaires : les conseils pour éviter les fraudes 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité

A lire aussi sur Planet