Selon une information du journal Les Echos, le poids des prélèvements obligatoires va augmenter pour les deux prochaines années. Le montant total de cette hausse atteindrait 4 milliards d'euros.

Voilà une nouvelle qui va faire grincer des dents à l'heure où l'ancien ministre du Budget est mis en examen pour fraude fiscale. Le niveau des prélèvements obligatoires (PO) va augmenter en 2013 et en 2014 pour atteindre des niveaux record selon Les Echos. Cette hausse des PO correspond à 0,2% du PIB, soit environ 4 milliards d'euros. Cela "surviendra en dépit du crédit d'impôt compétitivité, qui représentera une baisse d'impôts de 10 milliards en 2014, mais qui est financée en partie, à hauteur de 6 milliards, par des hausses de TVA" révèle le quotidien économique.

Publicité
Passer sous la barre des 3% de déficitPas question de relâcher la pression pour le gouvernement. Toujours selon Les Echos : "les prochains textes budgétaires comprendront donc un solide volet de prélèvements fiscaux et sociaux, supérieur à 10 milliards d'euro". Ces hausses s'inscrivent dans la stratégie gouvernementale de réduction des déficits structurels. L'année prochaine, cet effort devrait atteindre 1% du PIB, soit environ 20 milliards d'euros. Objectif affiché : faire passer le déficit de 3,7% du PIB à 2,9%, un chiffre juste en dessous de la fameuse barre fatidique des 3%.
Publicité