Revue du web
Avec Atlantico
Le PLFSS 2017 doit être soumis au vote des députés ce mercredi 2 novembre. Si la gestion du budget de la sécurité sociale s'est légèrement améliorée, la situation est loin d'être aussi radieuse que ne veut bien le croire l'exécutif.
Revue du web
Avec Atlantico
Le PLFSS 2017 doit être soumis au vote des députés ce mercredi 2 novembre. Si la gestion du budget de la sécurité sociale s'est légèrement améliorée, la situation est loin d'être aussi radieuse que ne veut bien le croire l'exécutif.
Vidéos Argent/Bourse
A un an de la prochaine élection présidentielle, François Hollande a assuré vouloir poursuivre une politique de réforme, de justice et de baisse des prélèvements pour les Français les plus modestes, en 2017. En effet, cela ne sera confirmé qu'à la fin de l'été quand les derniers arbitrages sur le budget 2017 seront pris. Néanmoins, le chef de l'État s'est montré extrêmement prudent sur ce sujet lors de son intervention télévisée du 14 Juillet. "Je ne ferai de baisse d'impôt que si nous avons la certitude d'avoir une croissance supérieure à celle de cette année", a-t-il déclaré. Est-ce alors une manoeuvre purement électoraliste ? - Avec: Jean Pisani-Ferry, commissaire générale de France Stratégie. - 18h l'heure H, du mercredi 20 juillet 2016, présenté par David Dauba, sur BFM Business.
Vidéos Argent/Bourse
Avec: Emmanuel Lechypre, éditorialiste BFM business. Laurent Vronski, directeur général d'Ervor. Et Christian Saint-Etienne, économiste. - Les Experts, du lundi 18 juillet 2016, présenté par Stéphane Soumier, sur BFM Business.
Vidéos Argent/Bourse
L'Espagne et le Portugal ont dévié de leur trajectoire budgétaire. La Commission européenne reconnaît officiellement le dérapage de Madrid et Lisbonne. Les deux pays n'ont pas suffisamment réduit leurs déficits et risquent donc une amende. Mais le Commissaire chargé des Affaires économiques et financières relativise cette perspective. " Ces conséquences financières pourraient être égales à zéro parce que nous devons prendre en compte le fait que ces pays ont souffert d'une crise économique sévère et qu'ils sont en train de se redresser ", souligne Pierre Moscovici. L'objectif pour l'institution est de trouver l'équilibre entre le respect des règles européennes et assurer la reprise dans les deux pays. Mais le rôle de la Commission se limite à constater les faits. Elle laisse le soin aux ministres des Finances de l'Union d'approuver ou non cette analyse.
Vidéos Argent/Bourse
Ce soir, l'Equipe de France jouera contre l'Allemagne pour une place en finale de l'Euro 2016. Si l'issue de cette rencontre est très incertaine, qu'en serait-il si on la jouait sur le plan économique ? Pour pouvoir compter les points et départager les deux nations, 13 indicateurs économiques ont été sélectionnés: la croissance, le chômage, l'attractivité, le déficit public, l'investissement, la productivité, etc... Si tout le monde s'attend à ce que l'Allemagne l'emporte haut la main, il n'en n'est rien. La France ne s'incline que sur la plus petite des marges. Score final: 7 à 6. Espérons que ce soir, les hommes de Didier Deschamps trouveront la recette pour inverser la tendance. - La mise au net de Thomas Oliveau, chef de service, BFMBusiness.com. - 12h L'heure H, du jeudi 7 juillet 2016, présenté par Hedwige Chevrillon et Pauline Tattevin, sur BFM Business.
Vidéos Argent/Bourse
François Hollande renonce finalement à tenir les déficits publics dans les limites imposées par l'UE, cédant à la tentation des cadeaux électoraux.
Vidéos Argent/Bourse
Avec: Ghislaine Ottenheimer, rédactrice en chef de Challenges. Christian Saint-Etienne, professeur au CNAM. Et Marc Touati, économiste et président du cabinet ACDEFI. - Les Experts, du jeudi 30 juin 2016, présenté par Nicolas Doze, sur BFM Business.
Vidéos Argent/Bourse
Lors de la publication de ses résultats février dernier, Canal+ affichait une perte opérationnelle ajustée de 264 millions d'euros. Vincent Bolloré, son patron, martèle qu'elle est lourdement déficitaire. Et pourtant, Canal+ a bel et bien gagné a dégagé un bénéfice opérationnel ajusté de 100 millions d'euros en 2015. Comment expliquer cette grosse différence ? - La mise au net de Pierre Kupferman, rédacteur en chef de BFMbusiness.com. - 12h L'heure H, du mardi 31 mai 2016, présenté par Hedwige Chevrillon et Guillaume Paul, sur BFM Business.
Vidéos Argent/Bourse
François Hollande a promis une nouvelle baisse d'impôts pour l'an prochain "si les comptes s'améliorent". Autrement dit, si la croissance continue d'augmenter et les déficits de baisser. Les dernières données sont plutôt positives mais le chef de l'État veut rester prudent. La décision sera prise cet été.
Vidéos A la une
Madrid revoit à la hausse sa prévision de déficit public 2016 de 2,8% à 3,6% du produit intérieur brut. Le pays a demandé un an de plus à la Commission européenne pour repasser sous la barre des 3%. L'objectif de croissance a lui été ramené de 3 à 2,7% cette année. Toujours au pouvoir quatre mois après les législatives, le gouvernement conservateur sortant, a prévu 2 milliards d'euros de coupes dans le budget de l'administration générale de l'Etat. Mais selon les experts, il faudrait 25 milliards d'euros d'économies au pays pour revenir dans les clous fixés par Bruxelles.
Vidéos A la une
Le garde des Sceaux, Jean-Jacques Urvoas, tire la sonnette d'alarme sur le budget de la justice. Son ministère n'est plus en mesure de subvenir à ses frais. Cette semaine, il va également défendre un sujet délicat au Parlement : l'indépendance des procureurs. Hervé Gattegno estime que c'est à juste titre que Jean-Jacques Urvoas dénonce la misère de la justice. Mais en ce qui concerne la réforme, ce n'est pas le bon moment. Ce n'est sans doute qu'une nouvelle tentative pour réviser la Constitution. - Bourdin Direct, du lundi 4 avril 2016, sur RMC.
Vidéos A la une
Il n'y aura peut-être bientôt plus de trains de nuit en circulation en France, car ils coûtent beaucoup plus d'argent qu'ils n'en rapportent. "Chaque fois que quelqu'un monte dans un train de nuit, le contribuable paie 100 euros", a affirmé Alain Vidaliès. Le secrétaire d'Etat aux transports a donc décidé que les trains de nuit ne seront plus financés par l'Etat, à l'exception des lignes Paris-Briançon et Paris-Rodez. Des lignes intercités de jour pourraient également disparaître, tandis que d'autres se verraient renforcées.
Vidéos A la une
Quatre enfants parlent du trouble du déficit de l'attention. Que savent-ils à propos de cette maladie ? Comment aider ces personnes ? Voilà ce...
Vidéos A la une
En 2015, le déficit de la Sécurité sociale devrait se réduire légèrement, à 12,8 milliards d'euros. Mais la ministre de la Santé veut qu'il soit sous les 10 milliards d'euros en 2016. Pour Marisol Touraine, ces économies commencent par une bonne maîtrise des dépenses.
Vidéos A la une
Ce samedi, Athènes envoie une délégation à Bruxelles. A la veille de cette échéance, le Premier ministre grec Alexis Tsipras a reçu ses émissaires qui feront de nouvelles propositions. Une solution doit être trouvée d'ici jeudi prochain, jour de la prochaine réunion avec les ministres des finances de la zone euro, afin d'éviter le défaut de paiement. Le FMI suspend le déblocage des 7,2 milliards d'euros à la mise en place de réformes sur lesquelles aucun accord n'a encore été trouvé. Le FMI, qui s'est retiré de la réunion préparatoire de l'Eurogroupe ce jeudi. L'agence Standard and Poors a décidé de baisser la note des quatre grandes banques grecques, menacées selon elle de faillite.
Vidéos A la une
La zone euro a enregistré un excédent commercial de 18,5 milliards d'euros au mois de septembre après un excédent de 8,6 milliards au mois d'aout. Sur un mois, les exportations ont augmenté de 4,2% et les importations de 3%. Mais sur un an, les chiffres sont beaucoup plus éloquents : les exportations ont augmenté de 9% dépassant nettement la croissance de 4% des importations. L'ensemble de l'Union européenne a enregistré un excédent de 2,6 milliards d'euros en septembre contre un déficit de 8,8 milliards en août.
Vidéos A la une
Emmanuel Macron a fait la une du New York Times en reflétant "le nouveau visage du socialisme". Un ministre venu de la finance dont les prises de position ont déjà plusieurs fois fait réagir. Trois sorties dans les médias, trois polémiques.
Vidéos A la une
Emmanuel Macron, ministre de l'Economie a provoqué un tollé lors du conseil national du PS qui s'est tenu ce dimanche. Dans le JDD, il a déclaré que face au déficit de l'assurance chômage, la réforme actuelle est "insuffisante" mais il appartient "aux partenaires sociaux (...) de faire avancer les choses". Interrogé par BFMTV ce lundi, le ministre a persisté en déclarant: "je n'ai dit que la vérité, ajoutant: "on ne peut pas mentir aux Français".
Vidéos A la une
Nicolas Doze revient sur la présentation du budget 2015 français qui doit être soumis cette semaine à la Commission européenne.
Vidéos A la une
BFM Politique: Claude Bartolone, président du PS de l'Assemblée nationale, répond aux questions d'Hedwige Chevrillon, journaliste BFM Business sur l'assurance chômage et la suspension de l'écotaxe.
Vidéos A la une
Hervé Gattegno a est revenu sur l'audition par le Parlement européen de Pierre Moscovici, candidat au poste de commissaire à l'économie. Selon lui, la Commission de Bruxelles menace aujourd'hui de retoquer le budget de la France, car cela fait dix ans que la France ne respecte pas ses engagements en matière de déficit alors que les autres pays font des efforts.
Vidéos A la une
Les temps sont durs pour les ménages: prestations familiales rognées, hausse du prix des énergies... Comme c'est le cas pour le diesel par exemple, la taxe intérieure de consommation des produits énergétiques va augmenter dès janvier: comptez deux centimes de plus par litre de gazole. Le gaz non plus n'est pas épargné par cette hausse, son prix augmente de 3,9% dès ce mercredi.
Vidéos A la une
Le budget pour l'année 2015 a été présenté ce mercredi en conseil des ministres. Avec ce nouveau plan, le gouvernement promet de nouvelles économies notamment dans le secteur de la sécurité sociale et le train de vie de l'État. Une baisse des impôts ainsi que la réduction du déficit budgétaire font également partie des priorités de l'année prochaine. Toutefois tous les acteurs du monde politique ne croient pas au succès de ce plan qui selon eux masque la réalité d'une possible faillite de la France.
Actualités
Ce mercredi matin, les ministres des Finances et du Budget ont présenté à la presse le projet de budget pour l'année 2015. Planet.fr vous en révèle les principales mesures.
Vidéos A la une
Le 29 septembre, la réduction du déficit de la Sécurité sociale a été décryptée par Alain Marschall et ses invités: Ruth Elkrief, journaliste politique de BFMTV, Thierry Arnaud, chef de service politique de BFMTV et Laurent Neumann, éditorialiste politique de BFMTV, dans le 20h Politique, sur BFMTV. Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et Christian Eckert, secrétaire d'État au Budget, ont présenté ce lundi le budget de la Sécu pour 2015. Et le gouvernement a de nouveau décidé de mettre à contribution les familles pour réduire le déficit de la Sécurité sociale. Le projet de loi prévoit en effet 700 millions d'euros d'économies sur la branche famille en 2015, à travers plusieurs mesures. En revanche, il n'y aura finalement pas de gel des prestations familiales, qui continueront à être indexées sur l'inflation.
Vidéos A la une
Marie Laure des Brosses, présidente du mouvement des mères du monde et Anne-Cécile Mailfert, porte-parole d'Osez le féminisme, étaient sur le plateau de BFM Story. En vue de diminuer le déficit de la Sécu, l'État envisage de baisser des allocations pour la naissance, la garde d'enfants et les adolescents. Le congé parental sera aussi réduit pour les futures mères.
Actualités
Ce lundi après-midi, le budget 2015 pour la Sécurité sociale était présenté par la ministre du Budget. De nouvelles économies sont nécessaires si l'on veut réduire le "trou de la Sécu"... Mais alors, qu'est-ce qui va changer ?
Vidéos A la une
Christian Eckert, secrétaire d'État au Budget, auprès du ministre des Finances et des Comptes publics, a répondu aux questions de Ruth Elkrief sur le dérapage du déficit public de la France qui atteindra 4,4% cette année et 4,3% l'an prochain. La France ne pourra donc pas tenir ses engagements européens avant 2017. Bercy a dû revoir presque tous les indicateurs macro-économiques sur lesquels sera bâti le budget 2015 et la loi de programmation des finances publiques pour la période 2015-2017. Pour Christian Eckert, la France a subi une crise économique et a de peine à s'en sortir car elle a profondément moins plongé que d'autres pays grâce à un système social que nous préservons.
Vidéos A la une
Jean-Claude Mailly, secrétaire général de Force Ouvrière était sur le plateau de BFM Story. Le ministre des Finances Michel Sapin a reconnu ce mercredi 10 septembre que la France devait encore une fois repousser, à 2017 au lieu de 2015, son engagement à respecter la limite européenne de déficit public, soit 3 % du PIB. Le déficit public atteindra donc 4,4 % du PIB en 2014 et 4,3 % en 2015, après 4,2 % l'an dernier. Pour Jean-Claude Mailly "qui dit moins de croissance dit moins de recettes fiscales" et que "si le gouvernement n'augmente pas les impôts, il va devoir couper dans les dépenses".

Pages

Publicité