Depuis plusieurs siècles, la ville de Londres s’acquitte de deux loyers auprès de la reine d’Angleterre. Et ce ne sont pas des billets qui sont versés ! 

C’est une tradition qui peut surprendre mais qui existe pourtant depuis plusieurs siècles. Chaque année depuis 1211, la reine d’Angleterre reçoit deux loyers de la ville de Londres.

La capitale a en effet payé son dû au début du mois d’octobre, comme le rapporte le site Atlas Obscura, à l’occasion d’une cérémonie à la Cour royale de justice. Et c’est avec des clous, des fers à cheval, une serpe et une hache qu’elle s’est acquittée de ce qu’elle devait.

Seau de neige, petit drapeau français…

Mais pourquoi donc ? "Le plus ancien loyer, composé d'une hache et d'une serpe, paie 'les Moors', des terres dont l'emplacement précis a été perdu depuis longtemps. Le second, qui représente six fers à cheval et 61 clous, est dû depuis 1235 pour un terrain proche de la Cour royale de justice où 'le roi organisait un tournoi au cours duquel les chevaliers avaient besoin d’aide pour réparer leur armure. L’homme qui devait faire ce travail recevait ensuite un bail pour la terre où il devait fabriquer une forge'", rappelle RTL.fr

Publicité
Et ce n’est pas tout, la tradition veut également que la reine reçoive d’autres loyers tout aussi insolites. Des propriétaires de terrains situés en dehors de la capitale devront eux aussi s’acquitter de drôles de loyers, mais seulement si la reine vient leur rendre visite : seau de neige, roses rouges, petit drapeau français… Etonnant ! 
Publicité