Immobilier
Airbnb et Pantone se sont associés pour mettre en location un bien immobilier tout à fait insolite : une maison "extérieure", où la nature s’invite à l’intérieur. Petit tour des lieux en images.  
Revue du web
Avec La Tribune
L'enquête de Wealth X sur l'attractivité des différentes villes du monde envers les ultra-riches met en lumière certaines réalités assez surprenantes.
Immobilier
Envie d’acquérir à Londres ? Une chapelle réaménagée vient d’être mise en vente dans le quartier de Mill Hill, dans le nord de la capitale anglaise. Petit tour des lieux.  
Revue du web
Avec La Tribune
La Première ministre britannique devrait poser mardi les jalons d'un Brexit dur. En attendant, la monnaie nationale est passée en dessous de la barre de 1,20 dollar à la Bourse de Tokyo.
Magazine
Ce dimanche 8 janvier, de nombreuses personnes à travers le monde ont participé à la journée sans pantalon dans le métro. Découvrez les images !
Insolite
En 2020, la plus grande tour d’Europe occidentale verra le jour à Londres. Vu du sol, le gratte-ciel paraît classique. Mais vu du ciel, c’est une autre affaire…
Insolite
A Londres, des amants n’étaient visiblement pas gênés de faire l’amour devant la fenêtre de leur chambre d’hôtel. Des salariés du bâtiment en face les ont surpris, l’un d’entre eux a même filmé la scène. 
Actualités
Depuis plusieurs siècles, la ville de Londres s’acquitte de deux loyers auprès de la reine d’Angleterre. Et ce ne sont pas des billets qui sont versés ! 
Monde
Les "Restaurant & Bar Design Awards" viennent d’élire le meilleur restaurant du monde. Il s’agit du German Gymnasium, situé dans le quartier de King’s Cross à Londres. Découvrez-le en images. 
International
Un homme est mort dimanche après-midi à Londres (Angleterre) après avoir passé sa tête par la fenêtre d’un train. Elle a été arrachée par un autre train qui arrivait en face
International
Un homme armé d’un couteau s’en est pris à des passants, mercredi soir dans un quartier du centre de Londres, en Angleterre. Une femme a été tuée et plusieurs autres personnes blessées. La piste terroriste n'est pas exclue. 
Vidéos A la une
Cette peinture a atteint un record en terme de vente. Plus de 44 millions de dollars lors d'une vente aux enchères en novembre 2014, la peinture la plus chère... réalisée par une femme. En l'occurence Georgia O'Keefe. Elle est exposée dans le cadre d'une rétrospective que la Tate Modern à Londres consacre à l'artiste américaine disparue en 1986. Cody Hartley, Musée Georgia O'Keefe : 'Les fleurs sont bien sûr les plus connues, c'est particulièrement vrai aux Etats-Unis mais aussi ailleurs. Mais cette exposition montre bien que les fleurs ne sont qu'un aspect de sa créativité, une petite part dans une vie incroyablement riche.' En tout 115 oeuvres majeures accompagnées de dessins, de croquis, de photographies. Venue du Wisconsin elle découvre à New York une vie bohème l'abstraction et le surréalisme avant de parcourir à plusieurs reprises les grands espaces du Nouveau Mexique qui ont inspiré son travail à la fin de sa vie. Tanya Barson est la commissaire de l'exposition : 'Elle aimait ce sens de l'horizon, de l'infini, des grands espaces. Et elle appelait ça 'le lointain'. Donc ce paysage du Nouveau Mexique englobait ce concept, ce 'lointain'. Et je crois qu'elle pensait que c'est ce qui était unique dans ces paysages américains, ce sens de l'espace.' Rétrospective Georgia O'Keefe, à la Tate Modern à Londres jusqu'en octobre. L'exposition sera ensuite présentée à Vienne et à Toronto l'an prochain.
Vidéos A la une
Uber face aux tribunaux britanniques, c'est une première. Deux chauffeurs londoniens ont porté plainte contre le géant technologique qui les met en relation avec leurs clients via son application. Le procès qui a débuté ce mercredi au tribunal du travail de Londres, devrait durer une semaine. Le service est illégal selon les deux hommes qui demandent le droit de prendre des vacances et des congés maladie. Le verdict, s'il leur est favorable, pourrait impacter la vie des 30 000 chauffeurs Uber de la capitale britannique. Ces derniers sont des indépendants et non des salariés, ils travaillent quand ils veulent et sont bien rémunérés, rétorque la société californienne qui a réalisé ce lundi son deux-milliardième voyage depuis sa création.
Vidéos A la une
Elles sont les 'Reines de Syrie', du nom de la pièce qu'elles jouent. Elles ? Ce sont des réfugiées qui racontent leur propre histoire dans une pièce inspirée des 'Troyennes' d'Euripide. La pièce a été montée par la journaliste et réalisatrice Charlotte Eager : 'Les troyennes' sont une pièce qui parle de la guerre, des réfugiés. Tous les hommes sont mort et les femmes sont bloquées là dans un camp de réfugiés d'où elles ne sortiront que pour être vendues comme esclaves. Et nous avons donc pensé : 'Montons cette pièce, 'Les Troyennes'. Et ce qui est important dans ce projet, et c'est capital, c'est que ce n'est pas une thérapie pour ces comédiennes, c'est aussi une prise de conscience très importante pour la crise des réfugiés syriens dans son ensemble.' Reem étudiait à l'université de Damas quand la guerre a éclaté : 'J'ai raté mon éducation, j'ai perdu ma maison, mes voisins, ma Syrie. Mais cette pièce me donne vraiment l'occasion de faire quelque chose. Et c'était un peu bizarre au début mais après nous avons vraiment compris l'objectif et que ça nous donne l'opportunité de parler librement et de raconter notre histoire.' La production britannique de 'Queens of Syria' est dirigée par Zoe Lafferty : 'Leur façon de parler est incroyablement claire. Elles sont très intelligentes, très engagées politiquement, elles savent ce qu'elles veulent dire. Et elles ont vraiment été très motivées pour parler de leur passé et de ce qui s'est passé en Syrie. Elles ont aussi passé plus de temps pour explorer qui elles sont. Qui elles étaient avant de devenir des réfugiés, avant de connaître la guerre, quelles sont leurs pensées, leurs désirs, leurs sentiments pour l'avenir.' La pièce Queens of Syria est actuellement en train de tourner au Royaume-Uni. Elle devrait être donnée en Jordanie et un documentaire relatant cette aventure théâtrale est en cours de préparation.
Vidéos Argent/Bourse
Depuis la confirmation du Brexit, tous les regards se tournent vers le Royaume-Uni. Des inquiétudes planent sur la question politique mais aussi sur l'avenir de l'économie britannique. Selon Jean-François Paumelle, directeur général d'Alto Invest et chargé d'investissement au Royaume-Uni, l'économie opérationnelle ne souffrira pas du Brexit. Les projets d'investissement des grands groupes en Grande-Bretagne vont se retrouver gelés pendant la période de négociation. Comment gérer cette période d'incertitude ? Comment les sociétés réagissent-elles au Brexit ? - Intégrale Placements, du mercredi 20 juillet 2016, présenté par Cédric Decoeur, sur BFM Business.
Vidéos A la une
D'étranges abeilles sont en train de butiner dans les parcs de Londres. Certaines portent en effet un dossard. Celle-ci porte le numéro 820. Elle fait partie d'une escadrille grandissante qui sont des laboratoires de la Queen Mary University de Londres. Armée d'un carnet et d'un crayon Dilem Canty les piste désormais après en avoir marquées elle même : 'En premier lieu je prends une abeille dans ma main, une toute jeune abeille avec un cure dent j'attrape une étiquette ensuite je mets une toute petite goutte de colle forte sur l'abeille et je colle l'étiquette.' Pour la seule économie britannique, les abeilles apportent une contribution estimée à près de 800 millions de livres. Et le syndrome d'effondrement des colonies d'abeilles inquiète à plus d'un titre. Un syndrome dont on s'accorde à penser que l'origine est un phénomène multifonctionnel. 'Les abeilles, constate le professeur Lars Chittka, contribuent à un tiers de la nourriture que nous mangeons par le biais de la pollinisation. Elles pollinisent toutes les cultures comme les légumes et les pommes de terre. Sans les abeilles nous devrions polliniser nous même. Et ce serait un travail pénible et cher.' La Queen Mary University appelle les Londoniens à participer à l'opération. On demande ainsi aux bee-spotters de relever le numéro de l'abeille et de prendre une photo pour participer à un concours sanctionnant la plus belle photo de l'abeille taguée sur une fleur. Il est aussi demandé aux habitants de planter des fleurs riches en nectar et en pollen.
Vidéos Argent/Bourse
Pour évaluer les conséquences du Brexit, le Medef conduira à partir de jeudi une délégation de chefs d'entreprises françaises au Royaume-Uni. Cette délégation visitera en particulier le London Stock Exchange (LSE) et rencontrera le maire adjoint de Londres en charge des entreprises, Rajesh Agrawal. L'organisation patronale plaidera dès lors auprès des autorités britanniques pour que ces dernières "ne prolongent pas la période d'attente de déclenchement de la procédure de retrait". La sortie effective du Royaume-Uni de l'Union européenne pourrait intervenir en 2019. "Ce que souhaitent les entreprises françaises, c'est d'aller vite pour poser les nouvelles règles du jeu, déclare Geoffroy Roux de Bézieux, vice-président du Medef, sur notre plateau. "Plus on attend, plus c'est mauvais pour les entreprises européennes et anglaises. 2019, c'est loin", a-t-il ajouté. - 18h l'heure H, du lundi 18 juillet 2016, présenté par David Dauba, sur BFM Business.
Vidéos Argent/Bourse
De plus en plus d'initiatives font surface autour du marché du meuble. Créée en 2010 à Londres, la start-up Made.com veut bousculer les règles du design et de l'aménagement d'intérieur. Elle mise particulièrement sur le design et sur le produit pour se différencier de ses concurrents. Cette marque d'ameublement 100% en ligne, s'apprête à ouvrir un showroom connecté dédié à Paris. - Avec: Ning Li, co-fondateur et président de Made.com. - Good Morning Business, du lundi 18 juillet 2016, présenté par Stéphane Soumier, sur BFM Business.
Vidéos A la une
Les acteurs du dernier Star Trek étaient là pour la grande première à Londres. Ils ont donné leur sentiment sur cet opus qui tranche...
Vidéos A la une
Teresa May, qui vient de succéder à David Cameron, a distribué aujourd'hui les portefeuilles pour former son gouvernement. L'arrivée de Boris Johnson, ancien maire de Londres et tête de file de la lutte pour une sortie de l'UE, aux affaires étrangères a suscité le plus de critiques. A Londres, notre journaliste Laura Pouget fait le point sur la situation.
Vidéos A la une
La fête nationale est souvent synonyme de weekend prolongé : le pont du 14 juillet donne l'occasion de partir quelques jours en vacances. Découvrez le top 10 des destinations où se rendent les Français.
Vidéos A la une
La traque de Jason Bourne par les services secrets américains se poursuit. Des îles Canaries à Londres en passant par Las Vegas... On aura compris que la franchise Bourne se poursuit aussi avec ce cinquième volet. Matt Damon : 'Et bien ça a été difficile de se préparer. Je veux dire par là que c'est beaucoup plus difficile que quand j'avais 29 ans. J'ai 45 ans maintenant. Et l'animal est bien différent. Mais c'est un bon problème finalement.' La Suédoise Alicia Vikander joue le rôle d'une hackeuse de la CIA. Alicia Vikander : 'j'ai grandi en regardant ce genre de films. La franchise Bourne était pour moi une de mes favorites. Je suis une grande fan et ça a été un grand moment pour moi quand je me suis vue pour la première fois il y a une semaine. Je me disais 'oh mon dieu, je suis dans un des films !' Jason Bourne est toujours aussi pro, toujours aussi aguerri dans le maniement des armes. Mais au fait il en pense quoi Matt Damon du contrôle des armes ? Matt Damon : 'C'est un sujet tellement toxique, tellement radioactif dans mon pays que l'on peut plus en parler sans que les gens deviennent engagés et en colère. C'est un sujet malheureusement très clivant. Ce serait bien de pouvoir trouver un moyen de protéger nos enfants de personnes qui sont mentalement dérangées.' 'Jason Bourne' a été réalisé par Paul Greengrass qui retrouve lui aussi la franchise. Il sortira en France le 10 août.
Immobilier
55 millions de livres, soit près de 65 millions d’euros : c’est la somme astronomique qu’il faudra débourser pour acquérir cette demeure londonienne. Découverte. 
International
Alors que David Cameron laisse la place de Premier ministre à Theresa May, l’occupant félin du 10, Downing Street a été reconduit dans ses fonctions.
Vidéos Sciences
Le dernier kilomètre ! Le cauchemar, disons la difficulté de la livraison à domicile. Et bien ce sont des robots qui très bientôt feront ces 1000 derniers mètres compliqués pour la logistique. Il y a quelques mois on vous avait présenté ce robot développé par Starship Technologies. Il était alors en test à Londres, Berne Düsseldorf et Tallin. Allan Martinson, Starship Technologies : 'Nous avons maintenant parcouru 5000 milles soit 8000 kilomètres sur des trottoirs. Nous avons vu entre 40 et 500 000 personnes. Nous avons appris beaucoup de la perception du public et de son adoption qui a été très largement positive. Maintenant on va commencer à apprendre à faire de vraies livraisons.' Stable sur ses six roues le robot circule à 3 kilomètres par heure sur les trottoirs. Ses outils de navigation intégrée lui permettent d'éviter de rentrer en collision avec des piétons. Les destinataires peuvent suivre sa progression grâce à une application. Et par le biais de micros et de haut parleur on peut établir une discussion avec le livreur. Allan Martinson : 'Donc il n'y a pas de chauffeur, pas de gars sur un scooter, mais bien un robot qui va jusqu'à votre porte et qui vous dit que votre pizza ou vos plats indiens ou japonais sont là. Ce sera une expérience complètement différente pour tous ceux qui attendent une livraison.' Les robots sont conçus pour livrer des courses alimentaires et de petits colis dans un rayon de 4 kilomètres dans les zones urbaines. David Buttress, directeur de Just Eat : 'C'est intéressant de voir les progrès de la robotique notamment ces deux ou trois dernières années. On peut envisager ces livraisons ces toutes prochaines années et pas d'ici 10 ans.' Le robot, évidemment alimenté par des batteries est doté de neuf caméras, de plusieurs capteurs et d'un GPS. Et un opérateur, lui en chair et en os, peut intervenir à tout moment.
Vidéos A la une
Julian King devrait être le prochain Commissaire européen représentant le Royaume-Uni. Le Premier ministre britannique a proposé le nom de son actuel ambassadeur à Paris pour succéder à Jonathan Hill. Ce dernier, en charge des Services financiers au sein de la Commission européenne, avait présenté sa démission après le référendum en faveur du Brexit. Julian King rencontrera lundi le président de la Commission , Jean-Claude Juncker, comme le veut la procédure. Il devra ensuite passer une audition auprès du Parlement européen.
Vidéos Argent/Bourse
Paris Europlace, chargée de promouvoir le statut financier de la capitale, tient son grand forum international du mardi 5 au mercredi 6 juillet. Sièges de multinationales, établissements bancaires de rang mondial, écoles de prestige...tous les atouts sont mis en avant pour attirer de nouvelles entreprises sur le marché parisien. Après le vote en faveur de la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, la capitale française pourrait devenir une place financière plus influente en Europe, à condition de lancer certaines réformes, notamment fiscales. Le "Brexit" est-il alors une bonne nouvelle pour l'attractivité de la place de Paris ? - Avec: Jérôme Barré, avocat fiscaliste au cabinet d'avocats Franklin. Benoist Lombard, associé-gérant chez Witam Multi Family Office. Alain Pitous, directeur général de Talence Gestion. Et Philippe Leroy, président de Détroyat Associés. - Édition spéciale Paris Europlace, du mercredi 6 juillet 2016, présentée par Cédric Decoeur, sur BFM Business.
Vidéos Argent/Bourse
Au sommaire: Les conséquences économiques du Brexit pourront-elles impacter les SCPI en France ? Si c'est le cas, quels sont les scénarios envisageables ? Pourquoi les fonds en euros ne sont-ils plus des placements garantis ? -Avec: Jean-François Filliatre, directeur éditorial Marchésgagnants.com. Et Jean-Pierre Corbel, fondateur du clubpatrimoine.com. - Intégrale Placements, du jeudi 7 juillet 2016, présenté par Guillaume Sommerer, sur BFM Business.
Vidéos Argent/Bourse
Paris Europlace, chargée de promouvoir le statut financier de la capitale, tient son grand forum international du mardi 5 au mercredi 6 juillet. Durant cet événement, Manuel Valls a appelé à ne pas "être naïf" et à renforcer l'importance financière de la capitale. Il a également annoncé un certain nombre de mesures pour renforcer l'attractivité de Paris. - Avec: Jérôme Barré, avocat fiscaliste au cabinet d'avocats Franklin. Benoist Lombard, associé-gérant chez Witam Multi Family Office. Alain Pitous, directeur général de Talence Gestion. Et Philippe Leroy, président de Détroyat Associés. - Édition spéciale Paris Europlace, du mercredi 6 juillet 2016, présentée par Cédric Decoeur, sur BFM Business.
Vidéos Argent/Bourse
Paris Europlace, chargée de promouvoir le statut financier de la capitale, tient son grand forum international du mardi 5 au mercredi 6 juillet. Sièges de multinationales, établissements bancaires de rang mondial, écoles de prestige... tous les atouts sont mis en avant pour attirer de nouvelles entreprises sur le marché parisien. Après le vote en faveur de la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, la capitale française pourrait devenir une place financière plus influente en Europe, à condition de lancer certaines réformes, notamment fiscales. Comment la place de Paris va-t-elle alors profiter du "Brexit" pour relancer son attractivité fiscale ? - Avec: Jérôme Barré, avocat fiscaliste au cabinet d'avocats Franklin. Benoist Lombard, associé-gérant chez Witam Multi Family Office. Alain Pitous, directeur général de Talence Gestion. Et Philippe Leroy, président de Détroyat Associés. - Édition spéciale Paris Europlace, du mercredi 6 juillet 2016, présentée par Cédric Decoeur, sur BFM Business.

Pages

Publicité