Carrure imposante, yeux bleu azur, l'écolo star a donné sa première interview à "Closer". L'occasion de parler de sa fondation GoodPlanet, de Greta Thunberg, des people "verts" et de la fin du monde.
Yann Arthus-Bertrand : "Je n'ai pas peur de la mort, j'ai déjà mon cercueil écolo en carton !"

Closer Au Domaine de Longchamp, où vous avez ouvert votre fondation en 2017, vous avez vendu « vos amis aux enchères » le 24  novembre... La vente était retransmise en direct sur drouotonline.com. On pouvait s'offrir une séance de danse avec Fauve Hautot, découvrir les coulisses du JT de Laurent Delahousse... Une vente de photos aura aussi lieu le 28  novembre. C'est une question de survie ?

Yann Arthus-Bertrand : On a pris beaucoup de risques financiers en ouvrant un tel endroit gratuit dans Paris. On a un retour formidable, donc je ne veux pas que ça s'arrête. Sauf que, l'an dernier, on était dans le rouge. Les people ont joué le jeu avec nous d'une vente aux enchères de moments privilégiés.

Dont un défilé de Stella McCartney ! Comment l'avez-vous rencontrée ?

On a fait un débat ensemble sur l'écologie pendant une fashion week. C'était un peu surréaliste. J'ai aussi tourné l'an dernier le film No Meat Friday à la demande de son père, Paul...

Participez à notre grand jeu de l'été Hedony et tentez de gagner jusqu'à 100 000 € de lots ! Cliquez ici pour participer >