Ce dimanche 12 janvier était diffusé « Élysée : neuf femmes aux marches du pouvoir » sur France 5. Dans ce documentaire, Carla Bruni est revenue sur le passage à l'Élysée de Valérie Trierweiler, qui selon elle, n'a pas dû être de tout repos..
VIDÉO - Carla Bruni laisse entendre que Valérie Trierweiler aurait été plus heureuse à l'Elysée si elle s'était mariée

L’Élysée est tout sauf un lieu moderne. En y accédant, chaque président de la République sait qu’il doit respecter un nombre incalculable de codes et de traditions. Même chose du côté des Premières dames, un statut qui demande beaucoup de sacrifices, comme le note l’historienne Joëlle Chevé dans le documentaire Élysée : neuf femmes aux marches du pouvoir, diffusé ce dimanche 12 janvier sur France 5 : « Quand on regarde le rôle des Premières dames dans la longue durée, il s’est construit dès la Première république, avec le directoire et le consulat. On voit des femmes, épouses de chefs d’États, qui vont hériter du rôle de la reine sous l’Ancien régime en y ajoutant une liberté de ton », explique-t-elle. Comme cette dernière le fait remarquer, les Français élisent un président de la République, et par conséquent, son épouse. « On n’a pas eu beaucoup de présidents de la République célibataires. Il y en a eu deux dans notre histoire : Louis Napoléon de Bonaparte et puis Gaston Doumergue », rappelle l’historienne dans ce documentaire consacré aux Premières dames.

Carla Bruni laisse d’ailleurs entendre que Valérie Trierweiler, qui lui a succédé à l’Élysée, aurait sans doute été plus heureuse si elle avait été mariée avec François Hollande : « Ça n’a pas dû être facile pour Valérie Trierweiler d’être au palais de l’Élysée sans être mariée, quoi qu’on en dise. C’est moderne ? Oui ben...

Vous aussi vous avez un peu de temps devant vous ? Profitez de 30 jours d'essai gratuit à Prime Video pour voir et revoir tous les films et séries préférés.