Invité dans C à Vous ce jeudi 25 mars, Philippe Torreton réagit à la mort de Bertrand Tavernier. La nouvelle de sa disparition est dure à encaisser : le réalisateur a été l'un des premiers à lui donner sa chance au cinéma.
VIDÉO - "Ah putain !" : la mort de Bertrand Tavernier ne passe pas pour Philippe Torreton

Comment peut-il oublier Bertrand Tavernier ? L'émotion est palpable ce jeudi 25 mars dans C à Vous : invité sur le plateau de l'émission, Philippe Torreton rend un vibrant hommage au réalisateur. Celui-ci est mort ce jeudi à l'âge de 79 ans dans sa villa de Sainte-Maxime, dans le Var. "Ah putain !", s'exclame le comédien, visiblement chamboulé par cette disparition. "Heureusement qu'il reste les films mais je trouve que son envie de raconter le cinéma, ça va me manquer", avoue-t-il ensuite. Une passion à laquelle il s'est consacré jusqu'à son dernier souffle puisque, comme le glisse Anne-Elisabeth Lemoine, le cinéaste travaillait encore sur un projet de film avant de tirer sa révérence. "C'est une vie de cinéma, c'est un temple du cinéma à lui tout seul", poursuit l'ex-compagnon de Claire Chazal, "un repas avec lui, on écoute. On boit du bon vin, et on écoute."

Bertrand Tavernier a une place particulière dans la vie et le cœur de Philippe Torreton. Pensionnaire de la Comédie-Française dès 1990, le comédien a été repéré par l'illustre réalisateur multirécompensé, un an plus tard, lors d'une représentation du Malade Imaginaire. Convaincu de son talent, le défunt lui accorde une troisième chance au cinéma (Philippe Torreton a fait ses premiers pas dans le septième art avec des rôles dans Dernier regard et La Neige et le Feu), en lui proposant le rôle d'Antoine dans son film L.627 (1992). Mais c'est leur deuxième collaboration qui...

Pourquoi nous donnons le bilan de compétence pour seulement 0€ – Ce n’est pas une erreur de prix ! Cliquez ici pour en savoir plus >