L'actrice revient au Théâtre Edouard-VII, à Paris, dans « l'Heureux stratagème », de Marivaux. Un marivaudage qui réjouit cette femme pétillante et spontanée.
Sylvie Testud : « Ecrire est ma plus grande liberté »

C’est un beau retour au théâtre avec cette pièce de Marivaux…  Sylvie Testud - Je suis ravie ! Je connais depuis longtemps Ladislas Chollat, le metteur en scène. Aussi, lorsqu’il m’a appelée pour une pièce de Marivaux, j’ai dit oui tout de suite, j’ai trouvé ça génial ! Ladislas est formidable, car il foisonne d’idées. Pour moi, l’important est de justifier le fait de revenir tous les soirs sur scène. Il faut donc un bon texte pour réinventer et explorer des situations.

Le propos de l’Heureux Stratagème est très actuel…  Sylvie Testud - Oui, c’est fou, la pièce est même très féministe, avec deux femmes, dont la comtesse que j’interprète. Marivaux interroge, comme aujourd’hui, sur le désir et l’amour. On s’imagine que l’on ne se posait pas ces questions à l’époque parce qu’on n’avait pas le choix : quand on était promise à un homme, c’était plié, il fallait mettre des œillères. Cette comtesse ressent une attirance folle pour le chevalier sans être amoureuse de lui et est elle prête à tout envoyer valser pour atteindre son but. Mais, à partir du moment où ...Lire la suite sur Femina.fr

Pourquoi nous donnons le bilan de compétence pour seulement 0€ – Ce n’est pas une erreur de prix ! Cliquez ici pour en savoir plus >