Nouveau rebondissement dans l'affaire Griveaux. Au total ce sont sept vidéos que l'ancien candidat à la mairie de Paris aurait envoyées à Alexandra de Taddeo. Cinq d'entre elles sont toujours introuvables.
Sextape de Benjamin Griveaux : cinq autres vidéos sont activement recherchées par les enquêteurs

C’est la nouvelle affaire qui éclabousse la classe politique et ravive le débat sur le respect de la vie privée sur Internet. Le 13 février dernier, plusieurs vidéos non authentifiées mais attribuées à Benjamin Griveaux étaient diffusées sur les réseaux sociaux. Non identifiable sur les images, le candidat LREM à la mairie de Paris avait annoncé son retrait des municipales dès le lendemain. Quelques heures plus tard, Piotr Pavlenski revendiquait la diffusion des sextapes du député dans le cadre de son projet « Pornopolitique ». L’artiste et dissident russe, connu pour ses actions coups-de-poing, déclarait détenir d’autres vidéos de personnalités politiques et promettait d’en dévoiler davantage. Il n’en aura pas eu le temps.

Interpellé samedi 15 février à Boulogne, Piotr Pavlenski était avec sa compagne, Alexandra de Taddeo. C’est en fait à cette étudiante en droit que Benjamin Griveaux avait envoyé les vidéos. Tous deux mis en examen puis relâchés sous contrôle judiciaire, le Russe et la Française n’ont pas le droit de se contacter. Ces derniers jours, Piotr Pavlenski a travaillé sur sa ligne de défense, tentant au passage de...

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef