Sur Twitter, M. Pokora a réaffirmé son désaccord vis-à-vis des décisions prises par le gouvernement au sujet de l'autorisation, sous conditions, des spectacles de plus de 5 000 personnes.
Roselyne Bachelot dans le viseur de M. Pokora : il enfonce le clou

M. Pokora ne décolère pas. Ce vendredi 7 août, le chanteur a une nouvelle fois critiqué la prise de position de Roselyne Bachelot, fraîchement nommée ministre de la Culture, au sujet de l’autorisation sous conditions des spectacles réunissant plus de 5 000 personnes, à compter du 15 août prochain, sous réserve d'une autorisation préfectorale et du respect des gestes barrière. M. Pokora estime que la faisabilité est totalement impossible. Pour lui, il s’agit pour l’État d’éviter d’indemniser les « 1,3 millions de personnes travaillant dans l’événementiel. » « En nous annonçant des mesures qu’ils savent impossibles à appliquer quand tous les billets sont déjà vendus depuis des mois (ce fameux siège d’écart), ils se protègent », indique-t-il.

Puis, M. Pokora préconise « d’interdire les rassemblements. » « Ce n’est pas à nous d’annuler. Nous on se démerde avec les assurances et le gouvernement s’occupe des travailleurs. Sauf qu’en interdisant, ils doivent forcément débloquer un budget pour indemniser le secteur de l’évènementiel », pense-t-il savoir. Puis, le jeune papa a partagé le message de l’un des internautes lui donnant raison : « Si il faut interdire ou annuler les spectacles cela doit venir de l’État, car il est important d’indemniser les intermittents. On ne parle pas souvent des gens de l’ombre (techniciens, maquilleurs, ingénieurs son.....) mais ils doivent aussi manger et nourrir leurs...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !