ILS SE SONT AIMES LE TEMPS D'UN TOURNAGE - Cet été, Gala vous propose de retrouver les grandes sagas qui ont illustré le magazine au fil du temps. En 1974, Romy Schneider et Jacques Dutronc tournent L'important, c'est d'aimer. Amants à l'écran, ils vont également le devenir dans la vraie vie pendant 3 mois. Retour sur une passion brûlante et dangereuse..
Romy Schneider et Jacques Dutronc : une histoire d'amour impossible

Le sujet n'est pas tabou, mais il appartient aux souvenirs... Leur romance aura duré trois mois. Histoire courte, mais pas moins intense. S'il a formé un couple mythique avec Françoise Hardy, qui reste son épouse malgré leur séparation en 1987, Jacques Dutronc a fait chavirer une autre icône : Romy Schneider. Attraction des corps, communion des âmes, sur le tournage de L'important, c'est d'aimer, au milieu des années 70. L'interprète des Playboys est alors jeune papa; son fils Thomas n'est pas encore son grand complice, il n'a qu'une dizaine de mois. Mais comme il l'expliquera au cours d'un entretien intime à Vanity Fair en 2015, la détresse - tout autant que la beauté - de Romy touche Dutronc à l'époque. L'actrice, habituée à "tomber amoureuse sur chaque tournage", est une femme blessée par la mort de son père, ses échecs sentimentaux, l'inquisition dont sa vie privée fait l'objet. Elle jette son dévolu sur son partenaire à l'écran. Françoise Hardy résumera ainsi la liaison dans son autobiographie Le Désespoir des singes et autres bagatelles (éd. Robert Laffont) : Jacques s'est "dévoué". A ses risques et périls... Gala vous faire revivre la danse du couple Dutronc-Schneider au bord du précipice...

C’est une love story secrète dont rien ne filtre à l’époque des faits. Et pourtant ! Un cliché volé lors de l’avant-première de L’important c’est d’aimer, le 12 février 1975, dévoile clairement leur passion. Elle ? C’est Romy...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !