Ce jeudi 28 mai, Nicolas Bedos a annoncé la mort de son père, Guy, à l'âge de 85 ans. Humoriste, acteur, il était également un homme engagé, ancré à gauche. Et s'il n'a jamais caché ses idées politiques, Guy Bedos ne manquait jamais d'humour. Notamment au moment d'évoquer son amitié avec François Mitterrand.
Quand Guy Bedos évoquait son amitié avec François Mitterrand : "C'est lui qui m'a dragué"

"Moi je respecte absolument les artistes dégagés. Je ne demande pas aux autres de faire ce que je fais". Acteur, humoriste, grande gueule... Guy Bedos était un homme engagé qui n'a jamais caché ses idées politiques, ancrées à gauche. L'artiste, mort ce jeudi 28 mai comme l'a annoncé son fils Nicolas, était intimement lié à la politique. Et s'il préférait souvent caricaturer voire se moquer des hommes politiques, Guy Bedos a pourtant vécu une belle amitié avec l'un d'eux : François Mitterrand. "J'étais plus sûr de ma giscardophobie que de ma mitterrandophilie", aimait-il plaisanter, lui qui affirmait avoir été "séduit" par l'ancien président de la République. "Il était d'une formidable indulgence avec moi, j'avais tout les droits, confiait le clown politique à France Culture il y a quelques années. (...) C'était un homme que je trouvais très séduisant."

Boudé sous Valéry Giscard d'Estaing, Guy Bedos a été propulsé sur le devant de la scène grâce à son successeur. A France Culture, l'humoriste confiait avoir été "fasciné" par François Mitterrand et son "intelligence, sa culture, son humour et aussi même sa faculté d'exprimer de sa sympathie réelle". Séduit par l'ex-locataire de l'Elysée, Guy Bedos expliquait qu'il n'avait pas fait le premier pas vers l'amitié : "C'est lui qui m'a dragué". Comme François Mitterrand, de nombreux politiques ont par la suite tenté de s'approcher de lui. En vain. "Bien plus tard, Sarkozy a...