Ce jeudi 6 août, l'experte royale Roya Nikkah a estimé que les tensions entre Meghan Markle, le prince Harry et Sa Majesté Elizabeth II seraient dues à leurs approches différentes de la monarchie.
Meghan Markle et Harry : cette intervention de la reine pour les empêcher de nuire à la Couronne

En tant que souveraine, Sa Majesté Elizabeth II a le dernier mot. Meghan Markle et le prince Harry l'ont appris à leurs dépends. Auprès de la chaîne True Royalty TV ce jeudi 6 août - entretien cité par le quotidien britannique The Express - l'experte royale Roya Nikkah a estimé que les premières tensions entre les Sussex et la Couronne seraient notamment dues à leurs approches opposées de la monarchie. Tandis que les parents du petit Archie souhaitaient pousser la famille royale vers le vingt-et-unième siècle, le protocole primait sur les liens familiaux pour Son Altesse Royale. Dès l'entrée de l'ex-actrice au sein du clan Windsor-Mountbatten, la souveraine a défendu la monarchie traditionnelle bec et ongles. "Les gros titres disent à peu près ce que nous savions déjà", raconte ainsi l'experte, "[il y avait] des frictions à l'intérieur des murs du palais et des tensions entre les Sussex et d'autres membres de la famille royale."

Mésentente confirmée dans la biographie du journaliste Omid Scobie et de la productrice Carolyn Durand, Finding Freedom, ouvrage menaçant de faire trembler davantage la royauté. "Je pense qu'en lisant ces extraits, le sentiment était qu'ils voulaient essayer de faire les choses différemment", ajoute Roya Nikkah. Si le mariage de Meghan Markle, une ex-actrice américaine divorcée de surcroît, avec le prince Harry a marqué un pas vers la modernité pour la Couronne, il aurait été hors de question pour Sa Majesté...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !