L'affaire qui remonte à 2012 avait fait énormément de bruit. Les seins de la Duchesse de Cambridge avaient été dévoilés dans le magazine Closer et c'est Jean Veil, le fils de Simone Veil qui l'a défendu.
Le saviez-vous ? Le fils de Simone Veil a défendu Kate Middleton

L’affaire remonte au 14 septembre 2012. La famille royale est secouée par un scandale de la plus haute importance, les seins de Kate Middleton, Duchesse de Cambridge, avaient été dévoilés dans le monde entier par le magazine Closer, qui s’en était largement vanté. Bien décidé à faire payer le magazine people, la famille royale a un engagé un homme : Jean Veil, le fils de Simone Veil, comme l’a rappelé Pierre Lescure mardi soir, sur le plateau de C à vous, dont l’intéressé était l’invité.

Les photos que Closer avait publiées étaient des clichés volés. Le couple princier très remonté avait réclamé 1,5 million d’euros de dommages et intérêts. Une somme astronomique, même pour ce titre de presse qui n’en était pas à son coup d’essai. Il avait déjà écopé d’une amende de 15 000 euros pour atteinte à la vie privée de François Hollande et Julie Gayet. 20 000 euros pour ceux de Florian Phillipot et son compagnon.

45.000 euros d'amende et 100.000 euros de dommages et intérêts.

Jean Veil a réussi à faire écoper Closer d’une peine maximale. Le Point qui cite l’AFP, raconte que "la directrice de la rédaction Laurence Pieau et le directeur de la publication Ernesto Mauri ont été sévèrement condamnés en septembre 2017 pour "complicité" ou "divulgation" d'un document "atteignant à l'intimité de la vie privée": 45.000 euros d'amende chacun et 100.000 euros de dommages et intérêts." Concernant les photographes, qui...

Retrouvez vos produits et commandez en ligne ! High-Tech, Cuisine & Maison et Bien-être, retrouvez nos offres !