En novembre dernier lors de sa désastreuse interview livrée à la BBC sur son implication dans l'affaire Epstein, le Prince Andrew avait indiqué vouloir coopérer avec les forces de l'ordre. Il semble que le prince ne soit plus dans d'aussi bonnes dispositions désormais.
Le prince Andrew : nouvelle révélation choquante qui met le fils d'Elizabeth II dans l'embarras

"Je continue de regretter sans équivoque mon association mal avisée avec Jeffrey Epstein. Son suicide a laissé de nombreuses questions sans réponse, en particulier pour ses victimes, et j'ai beaucoup d'empathie pour tous ceux qui ont été touchés et qui veulent voir tournée cette page de leur existence. Je ne peux qu'espérer qu'avec le temps, ils pourront reconstruire leur vie. Bien sûr, je suis prêt à aider toutes les forces de loi dans ses enquêtes, si nécessaire. " C'est en ces termes que le prince Andrew avait déclaré vouloir aider le FBI dans son enquête au travers des méandres de l'affaire Epstein lors de son entretien avec la journaliste Emily Maitlis le 16 novembre dernier sur la BBC. Mais il semble que le prince déchu soit aujourd'hui dans de bien moins bonnes dispositions.

Silence radio du côté du prince Andrew

Ce lundi 27 janvier, le Daily Mail a révélé que le prince Andrew "n'a pas répondu aux demandes d'entretiens des procureurs fédéraux". Geoffrey Berman, procureur américain du district sud de New York a donné une conférence de presse faite pour clairement marquer les esprits devant la maison du sulfureux Jeffrey Epstein. Il a indiqué...