LES SCÈNES LES PLUS TORRIDES DU CINÉMA - Cet été, Gala vous propose de retrouver les grandes sagas qui ont illustré le magazine au fil du temps. En 1986, Kim Basinger et Mickey Rourke embrasent le grand écran dans 9 semaines 1/2. Le tournage du thriller érotique a pourtant bien failli dégoûter l'actrice du cinéma..
Kim Basinger, sex-symbol manipulé et humilié

Un très mauvais souvenir. Une mise à nu, physique et émotionnelle, brutale. Il faut imaginer les séquelles encore vivaces quand Kim Basinger met en garde sa fille Ireland, mannequin qui monte, de ne pas trop en dévoiler sur les réseaux sociaux. Si l'actrice, lauréate d'un Oscar en 1998 pour son rôle dans le polar L.A. Confidential, a su imposer son nom à Hollywood, le tournage de 9 semaines 1/2, au milieu des années 80, aura été un vrai supplice. Objectifiée par le réalisateur Adrian Lyne, malmenée par son partenaire Mickey Rourke, Kim aura vécu ce que beaucoup dénoncent à travers le mouvement #MeToo. C'est d'ailleurs avec un certain plaisir qu'elle reviendra jouer les maîtresses dominatrices dans Cinquante nuances plus sombres. Une catharsis pour la star, entrée dans la légende du cinéma à quatre pattes, bien malgré elle. Gala revient sur son plus grand traumatisme...

Je t’aime, je te blesse, je te rabaisse. Et tu aimes ça, autant que moi… En 1986, la philosophie contenue dans 9 semaines ½ – interdit aux moins de 12 ans – surfe sur les préceptes d’un sadomasochisme vieux comme la première édition de Justine ou les malheurs de la vertu. Le premier talent de son réalisateur Adrian Lyne consiste alors à les remettre au goût du jour. Il sait faire. Il a triomphé avec Flashdance. Venant de la pub, il maîtrise et réinvente l’érotisme avec les outils du vidéo-clip en vogue à l’époque : tout est dans le montage, les images...

Comment bien choisir sa mutuelle senior ? - Obtenez votre guide Mutuelle Senior 2020 dès maintenant