Voilà un faux-pas qui pourrait coûter cher au Premier ministre canadien Justin Trudeau. Si le sémillant homme politique fait d'ordinaire consensus dans son pays, le cliché posté lors du week-end de Pâques par son épouse n'a pas du tout plu à ses concitoyens.
Justin Trudeau : ses clichés en famille le week-end de Pâques ne passent pas du tout au Canada

Une chasse aux oeufs dans un vaste jardin, un jeu de société en famille, un selfie où parents et enfants sont réunis, tout sourire... Les images sont belles, à l'image de la ravissante famille du premier-ministre canadien. Mais dans son pays les photos familiales postées sur Instagram par son épouse Sophie Grégoire -à peine remise du coronavirus- heurtent leurs concitoyens. En effet depuis de très nombreuses semaines et quelque soit l'endroit du monde où vous vous trouvez les consignes sont limpides et à conjuguer à l'impératif "Restez chez vous". Aussi les canadiens dans leur ensemble peinent à s'attendrir devant les clichés . La presse elle-même étrille impitoyablement le Premier ministre. Ainsi la chroniqueuse Sophie Durocher s'est-elle agacée de cette publication dans le Journal de Montréal ; dans un article assassin intitulé Est-ce que Trudeau se moque de nous ? elle s'interroge : "Alors que le citoyen lambda se fait coller des contraventions s’il joue au ballon avec son enfant dans sa cour, le PM, lui, peut traverser les frontières pour aller se coller sur le Lapin de Pâques. N’est-il pas censé donner l’exemple ?"

Une indignation partagée...