Dans une lettre rédigée à destination de son fils, le roi Felipe VI, l'ex-souverain Juan Carlos a fait part de sa décision de quitter l'Espagne prochainement. Un choix validé par le roi actuellement en exercice.
Juan Carlos : soupçonné de corruption, l'ex-roi quitte l'Espagne

C'est un coup de tonnerre en Espagne, mais il n'est pas sans raison. Depuis le mois de mars, l'ex-roi Juan Carlos est sous le feu des critiques, et dans le viseur de la justice. Il aurait reçu, en 2008, 100 millions de dollars de la part du roi d’Arabie saoudite Abdallah sur le compte, hébergé en Suisse, d’une fondation panaméenne. En juin dernier, la justice espagnole a ouvert une enquête sur cette affaire, qui fait tomber en disgrâce l'ex-roi, populaire quand il était au pouvoir. Face à ces révélations, son fils, le roi Felipe VI, avait pris une décision radicale : Il avait en effet renoncé à l’héritage de son père, et lui avait également retiré sa dotation, estimée à plus de 194 000 euros selon la presse ibérique.

Une décision acceptée par le fils

Une décision en entraîne, quelques mois plus tard, une autre : Juan Carlos aurait pris la décision de quitter l'Espagne "en raison de la répercussion publique" de ces événements sur le règne de son fils. El Pais publie la lettre écrite par le père pour expliquer les raisons de ce départ à son fils. "Guidé par la conviction de fournir le meilleur service aux Espagnols, à leurs institutions et...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !