Jean Castex, nouveau Premier ministre, a donné de sa personne pour gérer le déconfinement. Une mission "titanesque" pour laquelle il travaillait 7 jours sur 7, et qui lui a fait perdre beaucoup de poids..
Jean Castex : cette preuve que sa “mission déconfinement” a été difficile

Jean Castex n'était pas connu du grand public avant sa nomination au poste de Premier ministre, mais il avait déjà fait ses preuves au côté d'Emmanuel Macron. Appelé à gérer l'"énorme défi" du déconfinement le 2 avril, il n'a pas ménagé ses efforts au point d'en perdre sept kilos selon L'Express (en kiosques ce jeudi 9 juillet).

Lessivé, il a même déclaré à Claude Atcher, directeur général de la coupe du monde de rugby 2023 -sport qui le passionne-, qu'il n'accepterait "pas de nouvelle mission politique ou nationale". "Je ne veux pas que quiconque puisse penser que mon travail dans le cadre du confinement a été un ascenseur dans ma carrière politique… Sauf si on me l’impose", s'est-il justifié au téléphone avec son ami, selon l'hebdomadaire. Il s'est finalement ravisé lorsqu'Emmanuel Macron lui a proposé Matignon.

Un travail "titanesque"

L'homme de droite réputé "rigide" et ses équipes ont entrepris un travail "titanesque", apprenait-on dans l'édition du 28 mai de Challenges. Confinés ensemble de 8 heures à 23 heures sept jours sur sept dans une annexe de Matignon, ils ont tous travaillé d'arrache-pied "sans télétravail ni distanciation sociale dans un bouillon de neurones", a commenté l'un de ses équipiers dans le magazine.

Doué pour motiver ses troupes, l'homme de droite comparé à Michel Drucker pour ses capacités sociales "porte attention à [leurs] idées et aussi à [leur] bien-être". Il les détend même "à coup de...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !