Jamais à une bassesse près, Ivanka Trump est aujourd'hui accusée de politiser l'aide alimentaire aux Etats-Unis, afin de faire son auto-promotion.
Ivanka Trump, dame patronnesse : ça ne passe plus !

Quand l'antipathie mène à l'agacement. Grande ambitieuse, Ivanka Trump ne recule devant rien pour faire sa propre promotion, quitte à détourner de bonnes oeuvres de leur premier objectif. Car celle qui a été pendant quatre ans une conseillère rapprochée de son père, Donald Trump, tente désormais de se dégager de la mauvaise publicité de celui-ci. Prompte à préserver sa réputation des actions absurdes de son père, comme son appel à l'insurrection qui a mené à l'assaut du Capitole, l'ancienne "First daughter" n'hésite pas à s'approprier certaines initiatives gouvernementales, comme la promotion de l'aide alimentaire.

Alors que son père est menacé d'une nouvelle destitution, Ivanka Trump a organisé le 13 janvier dernier une réunion Zoom avec des représentants religieux pour évoquer la distribution de boîtes de nourriture pendant l'épidémie de Covid-19. Depuis plusieurs mois, la femme d'affaires vante le programme "Farmers to Families Food Box", mis en place par le département de l’Agriculture des États-Unis, à travers des événements, mais aussi des publications régulières sur les réseaux sociaux. Une démarche dénoncée par des militants, qui l'accusent de faire son auto-promotion.

Ces derniers craignent notamment que le programme d'aide de six milliards de dollars soit détourné à des fins politiques, voire de manière illégale. "L’aide alimentaire ne doit pas être politisée. Pourtant, elle est aujourd'hui utilisée comme un...