Dans la famille "héritages sous tension", après les clans Hallyday, place aux Bashung. Les proches d'Alain Bashung se livrent aussi une guerre sans merci depuis la mort du chanteur en mars 2009.
Héritage d'Alain Bashung : pourquoi sa veuve et son fils aîné sont en guerre

Il n'y a pas que dans le clan Hallyday qui se déchire sur les questions d'héritage. En mars 2009, Alain Bashung est mort d'un cancer du poumon à l'âge de 61 ans. Alors que le chanteur aurait eu 73 ans ce mardi 1er décembre, il laissait derrière lui deux enfants Arthur et Poppée. Anéanti par la mort de son père, son fils le sera tout rel="nofollow">autant par son testament. "Arthur n'a rien hérité de son père pour l'instant", avait révélé sa mère Chantal Monterastelli au Journal du dimanche en février 2018. "Bien que la loi française stipule qu'il est impossible de déshériter un enfant, il est possible de la contourner. Ça a été le cas (...) Alain avait laissé à sa veuve (Chloé Mons) tous ses droits d'auteur, bénéfices artistiques, biens, meubles et effets personnels".

Des accusations rejetées par le dernière épouse du chanteur, Chloé Mons, qui avait riposté dans les colonnes de Paris Match : "Je n’ai pas envie d’entrer dans les détails, poursuit-elle, les documents parlent d’eux-mêmes et expliquent beaucoup de choses. On voit notamment dans le jugement rendu par le tribunal à qui a été distribué l’argent. Il n’est pas allé qu’à moi. (…) Personne n’a été déshérité, Alain a été extrêmement équitable avec tout le monde", avait-elle lâché. En ce qui concerne, la rédaction du testament, la dernière épouse d'Alain Bashung avait notamment confié : "Alain était sur scène quasiment jusqu’à la veille de sa mort. En pleine...

Pourquoi nous donnons le bilan de compétence pour seulement 0€ – Ce n’est pas une erreur de prix ! Cliquez ici pour en savoir plus >