A l'occasion de la sortie de son nouvel album de reprises « Soul City », Garou a accepté d'accorder une interview à Gala, à découvrir dans le dernier numéro en kiosque ce jeudi 28 novembre. Le chanteur revient sur cette image de séducteur qui lui colle à la peau et dont il a souffert.
EXCLU - Garou "dégoûté" par son image de séducteur : "Je ne suis pas un don Juan"

Avec sa voix rauque et son regard bleu perçant, Garou est bien conscient qu'il fait tourner de nombreuses têtes. Et ce depuis des années. Une image de « tombeur » qui lui colle à la peau, dont il peine à se débarrasser. Et pourtant, cette étiquette le dérange, comme il l’explique dans une interview accordée à Gala, à découvrir dans le dernier numéro en kiosque ce jeudi 28 novembre : « Quand je lisais des titres comme ‘Garou, le sex-symbol du Canada’, ça me dégoûtait », se souvient-il. Garou l’affirme : il n’est pas un don Juan. « Parce que j’aime la séduction one to one, celle qui se joue avec l’autre, pas seulement les femmes d’ailleurs, dans un rapport d’être à être ». L’artiste québécois a l'habitude de séduire dans ses rapports avec l'autre donc. Il explique pourquoi, selon lui, c’est nécessaire : « Mon objectif n’a jamais été d’être numéro un en quoi que ce soit, mais juste de m’amuser, de partager un bon moment, de donner du plaisir à l’autre. Et la séduction est très souvent la clé qui ouvre la porte à cela », constate-t-il.

Les femmes de sa vie ont, pour certaines d’entre elles, souffert de ce côté séducteur. Elles avaient parfois l'impression de vivre avec un homme volage. Dans les colonnes de Gala, ce jeudi 28 novembre, Garou assure pourtant que son intention n’a jamais été de blesser quiconque : « J’ai souvent entendu cette phrase : ‘J’ai toujours su qu’un jour tu allais...

Pourquoi nous donnons le bilan de compétence pour seulement 0€ – Ce n’est pas une erreur de prix ! Cliquez ici pour en savoir plus >