Dans un entretien accordé au Point, Daniel Cohn-Bendit revient sur la gestion de la crise sanitaire en France. Il déclare notamment avoir tenté de convaincre Emmanuel Macron de reporter le premier tour des élections municipales. En vain.
« Emmanuel Macron s’est trompé » : Daniel Cohn-Bendit vise Édouard Philippe sur les municipales

La gestion française de la crise du nouveau coronavirus ne cesse d'être pointée du doigt. Après notamment les révélations de Mediapart sur l'origine de la pénurie des masques, l'exécutif se fait de nouveau acculer. Cette fois-ci, l'attaque provient de Daniel Cohn-Bendit, qui s'en est récemment pris au professeur Didier Raoult. Dans un entretien accordé au Point, l'homme politique franco-allemand, confiné en Allemagne, déclare avoir tenté jusqu'au bout de convaincre Emmanuel Macron de reporter le premier tour des élections municipales.

"En France, ce qui m'a le plus dégoûté, c'est le débat sur les municipales. J'ai supplié Macron de les suspendre jusqu'au bout. Il ne l'a pas fait en expliquant que les experts disaient qu'elles pouvaient se tenir", explique l'ancien eurodéputé de 75 ans, auprès de nos confrères. "Si vous demandez à un expert si c'est mortel de voter en respectant les règles de distanciation, en se lavant les mains avec du gel hydroalcoolique, il vous donnera le feu vert. Mais si vous dites à une société de voter et de se confiner en même temps, c'est contradictoire. Macron s'est trompé dans le message politique."

"L'opposition a été indigne de la situation"

Dans ses déclarations, l'ancien militant libertaire de mai 68 vise notamment le Premier ministre et son entourage. "C'est Édouard Philippe et son directeur de cabinet Benoît Ribadeau-Dumas qui l'ont poussé alors que la moitié de lui-même était persuadé qu'il ne...

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef