Selon Capital, l'un des points de ralliement du président de la République serait visé par un redressement fiscal. Et la note est plutôt salée.
Emmanuel Macron : l'un de ses QG parisiens embourbé dans un scandale financier

C’est le QG des stars, mais surtout du chef de l'État. La Rotonde est aujourd’hui au cœur de la tourmente. L’une des plus célèbres brasseries de Paris avait notamment accueilli Emmanuel Macron lors de sa victoire à l'élection présidentielle en 2017. Pourtant, ce haut lieu de Montparnasse, fréquenté par les people et les politiques, serait poursuivi par le fisc selon Capital. Sous le coup d’un redressement fiscal, les deux frères auvergnats Serge et Gérard Tafanel, qui ont repris l'établissement familial depuis les années 1990, devraient 1,6 million d’euros au fisc français.

Un coup dur pour les propriétaires qui n’en peuvent plus. "C'est une vieille histoire !", s'agaçaient samedi 1er août, les deux frères dans les colonnes du Parisien. Une vieille histoire donc, qui daterait en effet de 2013. Lors de ce premier contrôle fiscal surprise, les inspecteurs des impôts avaient alors découvert que les règlements en liquide n’étaient pas toujours déclarés dans la comptabilité de l’établissement. Selon le magazine Capital, la Rotonde aurait donc eu une "double caisse" pour dissimuler cet argent liquide. Une information vivement démentie par les frères Tafanel. "C'est un tissu de mensonges, s'insurgent les frères Tafanel. Une pure invention." Maitre Antoine Vey, leur célèbre avocat parisien, a par la suite apporté quelques précisions. "Il n'a jamais été question de dissimuler des recettes. À l'origine de cette histoire, il y a...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !