À chaque remaniement, les collaborateurs du président de la République ont une tâche administrative à respecter avant de prendre leurs fonctions. Un état des lieux un peu particulier. Explications.
Emmanuel Macron : cette obligation qu'ont ses collaborateurs

Le 6 juillet, un grand remaniement a eu lieu au sein du gouvernement. Dans son rapport de l’année 2019, la Cour des comptes qui dévoilait par exemple la somme remboursée par le couple Macron à la suite de leurs déplacements privés non-pris en charge par l’État, rappelle également que certains collaborateurs qui travaillent pour le gouvernement ont comme obligation de signer un état des lieux particulier. 

En effet, ceux-ci doivent mentionner les objets et les œuvres d'art en place dans leur bureau, à leur arrivée et à leur sortie. Une procédure « interne de recensement et de suivi des objets est en place depuis 2012 », est-il écrit. Une tâche qui incombe alors aux « membres du cabinet du président ainsi que certains fonctionnaires. » « À la fin 2019, cette obligation concernait 54 collaborateurs. Au cours de l’année, 20 inventaires de sortie et dix inventaires d’entrée ont été établis. Six ont été reportés en 2020 », est-il écrit, faisant alors référence aux membres du gouvernement écartés lors du grand remaniement. Ainsi, au moment où ils ont arrêté leur collaboration pour le gouvernement, un inventaire est effectué pour s’assurer que tout est en place. 

Jeu des chaises musicales

Parmi ces collaborateurs qui ont quitté le Palais au mois de juin, on peut citer Sibeth Ndiaye, l’ancienne porte-parole du gouvernement qui a invoqué des « raisons personnelles » pour justifier ce départ. Et pourtant,...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !