Véritable amoureux de la nature, Mike Horn est un explorateur hors-norme. Expédition dans l'Himalaya, tour du monde, traversée de l'Antarctique en 57 jours… À 52 ans, il est prêt à...

Véritable amoureux de la nature, Mike Horn est un explorateur hors-norme. Expédition dans l’Himalaya, tour du monde, traversée de l’Antarctique en 57 jours… À 52 ans, il est prêt à relever tous les défis. Un engagement qu’il doit à sa force de caractère mais aussi à sa femme Cathy, disparue il y a quatre ans. Alors qu’il fête ses vingt ans d’expéditions avec une série de conférences exclusives au Grand Rex à Paris, les 7 et 8 avril prochains, Mike Horn s’est confié sur le plateau de «Quotidien» mercredi 3 avril.

À lire aussi : Mike Horn : "Le jour où ma femme disparue m’a sauvé la vie"

Publicité
Publicité

"

Elle était l'ancre de ma vie

"

Publicité

«J’ai perdu ma femme qui était l’amour de ma vie. Il y a quatre ans elle a eu un cancer, elle était là pour me soutenir, c’est elle qui était derrière moi, qui me donnait la liberté, qui était l’ancre de ma vie. Elle a eu 52 ans, elle n’a même pas eu ses 30,000 jours à vivre», a-t-il confié devant Yann Barthès. Car si Mike Horn relève tous les défis, faire face à la mort de sa femme sera sans doute l’épreuve la plus difficile de sa vie. «Quand elle est arrivée tout près de la mort, j’ai dit "Mais je n'ai plus envie de vivre non plus parce que je ne peux pas vivre sans toi"» poursuit-il. Pourtant, sa femme lui donnera la force de se battre pour la vie. «Elle me regardait et elle me disait : "Mais Mike tu ne dois pas mourir pour moi, tu dois vivre pour moi" et puis à travers ça je peux...

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping People du jour :