A l'instar de ses "collègues" Caroline Margeridon ou Pierre-Jean Chalençon, l'antiquaire Julien Cohen surfe sur le succès de l'émission "Affaire conclue", et il est rapidement devenu une véritable célébrité du petit écran. Parmi les anecdotes méconnues à son sujet, ses goûts culinaires devraient en surprendre plus d'un.
Crapaud, lézard… Julien Cohen (Affaire conclue) se confie sur ses goûts culinaires très étonnants

Il est devenu une star du petit écran et une valeur sûre de France 2 plus vite qu'il ne faut de temps pour l'écrire. Les nombreux téléspectateurs d'Affaire Conclue en ont en effet fait l'un de leurs acheteurs favoris. A l'instar de ceux qui l'entourent dans le programme comme Caroline Margeridon ou Pierre-Jean Chalençon (deux personnalités aux caractères bien trempés), la singularité de Julien Cohen a aussi séduit les fans de l'émission de Sophie Davant.

Celui qui a récemment perdu son illustre père des suites d'une pneumonie (un hommage lui a d'ailleurs été rendu dans le récent prime Le Duel des Brocantes diffusé ce mardi 14 janvier), s'est longuement confié dans les pages de Télé7Jours, actuellement en kiosque. L'antiquaire (qui a gagné son premier million à 18 ans) a ainsi pris le temps de revenir sur ses nombreuses passions. Que ce soit la course automobile (pilote de F3, il a arrêté la compétition suite à un accident), son amour pour l'Inde ("L'un des plus beaux pays après la France"), ou les vieilles pierres (il achète chapelles et églises pour les récupérer), tout y passe. Mais aussi, son intérêt pour les goûts, comment dire ?... étranges. Des goûts culinaires si singulier, qu'il aurait pu tourner dans la famille scène des Bronzés font du ski sans tourner de l’œil.

"La cervelle d'agneau crue, un délice !"

L'homme d'affaires confie ainsi à nos confrères : "Ne riez pas, mais je me régale avec des trucs qui en font fuir plus...