Ce samedi 14 février, près de 400 Gilets Jaunes se sont rassemblés à Paris malgré les consignes sanitaires contre le coronavirus. Un acte qui a mis en colère Véronique Genest, qui les a traités de « co****** » sur Twitter. Sans surprise, les soutiens des manifestants ont répliqué.
Coronavirus : Véronique Genest insulte les Gilets Jaunes et se fait incendier

Compte tenu de la gravité de l’épidémie de coronavirus, le gouvernement a annoncé le vendredi 13 mars que les rassemblements de plus de 100 personnes sont interdits. Une nouvelle qui n’a pas empêché les Gilets Jaunes de planifier une manifestation. Maxime Nicolle, une des grandes figures du mouvement, a tenté de les raisonner dans une vidéo mise en ligne vendredi dernier : « Si demain, on manifeste, on va passer pour tout sauf des gens intelligents, on va mettre en danger des gens et se mettre en danger. » Ils étaient pourtant près de 400 Gilets Jaunes à Paris ce samedi 14 mars. Un rassemblement qui pose évidemment problème, les personnes y ayant participé risquant d’être contaminées et de transmettre ensuite le virus à des personnes vulnérables. En découvrant cet acte des Gilets Jaunes, Véronique Genest a explosé sur Twitter : « Quand je pense qu’un jour un de ces connards sera peut-être soigné à la place d’une personne âgée qu’on choisira de ne pas sauver faute de place et de matériel, j’ai envie de hurler. »

Véronique Genest maintient fermement sa position

Cette prise de position et cette insulte lui ont valu de lourdes...

Participez à notre grand jeu de l'été Hedony et tentez de gagner jusqu'à 100 000 € de lots ! Cliquez ici pour participer >