La République française serait-elle devenue un royaume le temps d'un souper au Château ? C'est en tout cas ce qu'a semblé initier le souverainiste Philippe de Villiers lors d'une soirée à l'Elysée, durant laquelle il considéra la Première dame comme une reine.
Brigitte Macron traitée comme une reine lors d’un dîner à l’Elysée

La crise sanitaire dû au coronavirus a handicapé bon nombre de secteur, dont celui du tourisme et du divertissement. Parmi les grands perdants du confinement, le Puy du Fou - créé par Philippe de Villiers et dirigé par son fils Nicolas -, qui a perdu depuis début avril 30 millions d'euros de chiffres d'affaires. Heureusement pour le parc à thème, et après un sérieux bras de fer entre l'Elysée et Matignon (avec un sérieux coup de pouce de Jean Gaborit au passage), le Puy du Fou a été autorisé à rouvrir à partir du 2 juin.

Mais avant cette décision d'Emmanuel Macron qui a été contre l'avis d'Edouard Philippe et a contribué à attiser les tensions au sein du duo exécutif, il y a cette amitié de quatre ans avec Philippe de Villiers, qui, malgré leurs différences (le président est un mondialiste, le Vendéen un souverainiste), ont tissé des liens sincères, régulièrement entretenu par Philippe de Villiers qui sait jouer de sa séduction et de ses délicates attentions, comme ce soir où il s'est rendu à l'Elysée pour un dîner avec le couple présidentiel et qu'il a considéré la Première dame Brigitte Macron comme une reine.

"A la reine Clotilde..."

Dans les pages du Figaro, en kiosque ce vendredi 5 juin, Philippe de Villiers s'exprime longuement et raconte notamment ce dîner élyséen qui s'était tenu il y a une quinzaine de mois. "Nous ne sommes d'accord sur rien", confie l'ancien candidat à la présidentielle à propos du chef de l'Etat,...

Obtenez votre guide mutuelle des seniors et profitez d'un accompagnement personnalisé