Alors que les astéroïdes pourraient regorger de métaux précieux ou d’eau sous forme de glace, des investisseurs d’outre-Atlantique souhaiteraient investir dedans. Plus de détails avec Planet.fr.

Une ruée vers l’or. Des investisseurs américains ont annoncé mardi leur intention d’exploiter les astéroïdes. Potentiellement riches en métaux précieux ou en eau – sous forme de glace – ces astres attisent en effet la convoitise de certains, bien décidés à en tirer profit. Mais alors que ces ressources ne sont pour le moment que des hypothèses, la société américaine Deep Space Industries a prévu d’envoyer une flotte de sondes pour prospecter et exploiter les astéroïdes croisant à proximité de la Terres. Les premiers engins, baptisés "FireFlies", devraient ainsi partir dès 2015 pour des missions allant de deux à six mois. "Utiliser les ressources se trouvant dans l’espace est la seule façon de pouvoir assurer un développement spatial durable", a estimé David Gump, le directeur général de l’entreprise.

Fort de son annonce, il a par ailleurs expliqué : "On découvre plus de 900 nouveaux astéroïdes passant près de la Terre chaque année et ces objets peuvent être aussi importants pour les activités spatiales de ce siècle que l’on été les gisements de minerais de fer du Minnesota pour l’industrie automobile de Detroit au XXe siècle".

Comment exploiter les astéroïdes ?Et alors que les premières sondes qui partiront en exploration pèseront 25 kilos, d’autres plus lourdes (32 kilos) seront envoyés en 2016. Baptisées "DragonFlies", elles seront capables d’atteindre un astéroïde et de rapporter sur notre planète des échantillons de 27 à 68 kilos. Leurs voyages dureront entre deux et quatre ans.

L’objectif de Deep Space Industries est, d’ici dix ans, de pouvoir exploiter les métaux et autres matériaux présents sur les astéroïdes. Ceux-ci devraient ensuite permettre de construire de vastes plates formes de communication pour remplacer les satellites. L’entreprise américaine espère également, à plus long terme, déployer des centrales d’énergie solaire sur orbite pour alimenter la planète Bleue, et extraire du platine d’astéroïde pour l’utiliser dans nos systèmes antipollution.

Publicité
"Un grand nombre de ces métaux et minéraux rares sur notre planète se trouvent en quantité quasi illimitée dans l'espace", a pari ailleurs souligné Peter Diamandis, co-fondateur et co-président de Planetary Resources, la première société de prospection et d'exploitation minière d'astéroïdes dévoilée en 2012.  

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité