La SNCF a proposé au Medef de mettre en place un système d’horaires décalés dans les entreprises pour éviter que les transports ne soient bondés aux heures de pointe.

En Ile-de-France, la fréquentation des transports ferroviaires peut atteindre jusqu’à 200% des capacités aux heures de pointe, selon la SNCF. Et si créer des wagons à quatre étages ne figure pas au programme, une autre proposition fait son bout de chemin. Ainsi, demander aux entreprises de faire commencer leurs employées plus tard a été très sérieusement envisagé par la société de transports. La SNCF est en effet partie d’une constation : si tous les employés commencent à neuf heures et quittent à 17 heures, les transports ferroviaires seront toujours bondés. C’est pourquoi la direction a proposé au Medef de décaler les horaires de travail.

Publicité
A Rennes, ça a fonctionnéL’université de Rennes a accepté de décaler les horaires de 15 minutes. Ce laps de temps a suffi à désengorger les transports ferroviaires aux heures de pointe le matin. En effet, comme "5 % des 8.000 étudiants qui prennent le métro chaque matin (ont) reportés d'une dizaine de minutes leur départ ", les rames n’étaient plus bondées à 8 heures rapporte le site deplacements pros. Le Medef s’est dit favorable à une telle mesure. L'organisation patronale a néanmoins fait savoir que quitter le bureau plus tard risquait de déplaire aux salariés.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité