Non-content de devoir payer des frais bancaires qu’il estime absurdes à cause d’un découvert temporaire, Kenny Martineau a décidé de réaliser une vidéo comique pour passer son coup de gueule. Interview de cet humoriste nantais.

Planet : Comment vous est venue l’idée de cette vidéo ?Kenny Martineau : "Au départ, il ne s’agissait que d’une lettre ouverte à ma banque que j’avais postée sur différents réseaux sociaux, pour faire rire mes amis proches. Mais en l’espace de quelques jours seulement, la lettre a été partagée plus de cent fois. Du coup, je me suis dit que je pourrais passer à l’étape suivante en la mettant sous forme de vidéo. Ca m’a pris un samedi après-midi et ça a duré jusqu’à trois heures du matin. J’ai tout fait tout seul, du tournage au montage. Et je précise que tout est réel. Le relevé bancaire que j’ai dans la main sur les images est bien le mien !

Planet : Quel message souhaitiez-vous faire passer ?Kenny Martineau : Je n’avais pas vraiment de message à faire passer. Ce que je voulais c’était avant tout pouvoir pointé les frais que ma banque m’a facturés lorsque que je me suis retrouvé à découvert. Je n’avais pas l’intention de partir en croisade contre ma banque. Je suis bon joueur : j’ai signé un contrat avec elle et donc, de facto, j’ai accepté les tarifs qu’elle pratique. Je comprends qu’il faille payer des agios quand on est à découvert. En revanche, je ne comprends pas pourquoi on nous facture aussi cher des envois de lettres, des télémessages, etc, pour nous informer que notre compte est dans le rouge. Je trouve même que c’est exagéré. J’ai  simplement voulu dire tout haut ce que, j’en suis sûr, beaucoup pensent tout bas.

Planet : Votre banque vous a-t-elle contacté depuis ?Kenny Martineau : Non, je n’ai eu aucun contact. Mais c’est d’ailleurs un peu de là que tout est parti. Quand j’ai appelé ma banquière pour lui expliquer ce que je pensais des frais que le Crédit Mutuel m’avais facturés, elle n’a rien voulu entendre. Elle a même été très sèche. Pourtant, j’ai une situation financière normale. Ce découvert était simplement dû à une facture impayée de la part de l’un de mes clients. Je ne suis pas pauvre ! Et alors que nous ne sommes pas parvenus à nous entendre, j’ai ensuite décidé de me faire entendre grâce à mes propres armes. A savoir, mon humour et ma plume.

Publicité
Planet : Les internautes vous ont massivement soutenu. Que ressentez-vous ?Kenny Martineau : Je suis ravi ! Il y a des milliers et des milliers de gens qui sont derrière moi et qui m’ont félicité. Grâce à cette vidéo, j’ai triplé le nombre de mes amis sur Facebook et le nombre de personnes qui me suivent sur Youtube est même passé de 94 à 4 500 ! J’ai également gagné de nombreux fans sur ma page Internet. Je ne pensais vraiment que cette vidéo prendrait autant d’ampleur".

Regardez le sketch de Kenny Martineau :