L’ancien candidat de la droite à l’élection présidentielle aurait l’intention de revenir sur l’affaire qui a entaché sa campagne. Celui qui se rêvait à l’Elysée aurait même pour projet de tout raconter dans un livre.

"Mon silence ne sera pas éternel. Le moment venu, j’écrirai ce que j’ai sur le cœur", a récemment déclaré François Fillon devant un petit groupe de militants, rapporte Le Parisien. En début de semaine, l’ancien candidat de la droite à l’élection présidentielle a en effet rassemblé quelques proches soutiens autour d’un apéro dînatoire dans la cour d’une école du 7e arrondissement de Paris. Une rencontre amicale au cours de laquelle, l’ex-Premier ministre a tenu à leur adresser "un grand merci" avant de faire part de son projet. RTL précise qu’il aurait non seulement l’intention de livrer sa vérité sur l’affaire qui a entaché sa campagne, mais aussi qu'il aurait l’intention de le faire par écrit dans un livre. La radio indique ainsi que François Fillon serait actuellement en pleines négociations avec plusieurs maisons d’éditions.

"Je m’occupe de ma femme et de mes enfants"

A lire aussi – PHOTO Penelope Fillon est de retour, là où on ne l’attendait pas

Publicité
Mais d’ici là, celui qui se rêvait à l’Elysée panse se blessures loin de l’agitation parisienne, dans son fief sarthois. "Après les évènements qui viennent de se produire, il est normal que je fasse une cure de silence à Solesmes et que je m’occupe de mes enfants et de ma femme qui ont beaucoup souffert de cette campagne", a expliqué François Fillon, toujours d’après Le Parisien. Il y a quelques jours, l’ancien Premier ministre sous Nicolas Sarkozy avait également confié au Journal du Dimanche qu’il cherchait à démasquer la ou les personnes à l’origine des révélations du Canard Enchaîné sur les emplois présumés fictifs de son épouse et de deux de leurs enfants. "J’ai envie de savoir d’où c’est venu et comment ça s’est passé, avait-il confié. Le pouvoir, quelqu’un de mon camp, un autre personnage extérieur à la politique (dont ils ne veulent pas dire le nom)".

En vidéo - François Fillon : l'enquête dévoilée au grand jour