Selon Le Canard Enchaîné, Marine Le Pen aurait pour projet de supprimer le titre de "président d'honneur".

C’est une décision qui paraît anodine mais qui pourrait être lourde de sens. Alors qu’elle prépare le congrès du Front National prévu pour les 29 et 30 novembre prochains, Marine Le Pen aurait pour projet d’écarter son père du parti qu’il a fondé en 1972.

Lire aussi :  Jean-Marie Le Pen, le boulet du Front National ?

Ne manquant de saper les efforts de dédiabolisation entrepris par sa famille, Jean-Marie Le Pen et ses fréquents dérapages deviennent embarrassants pour le parti qui ambitionne de conquérir un jour l’Elysée.  

Lire aussi : 5 choses que vous ne savez probablement pas sur le clan Le Pen

Ainsi, selon les informations du Canard Enchaîné, "elle envisage d’écarter son père des instances dirigeantes du parti". De quelle façon ? "Le poste de président d'honneur du FN serait purement et simplement supprimé, en arguant qu'il n'existait pas avant 2011" poursuit l’hebdomadaire. Mais, hors de question pour Marine Le Pen d’apparaître comme l’inquisitrice de cette éviction, d’où la volonté de s’abriter derrière les statuts du parti.

Et pour cause, l’opposition entre le père et la fille font souvent la une de la presse. En juin dernier, Jean-Marie Le Pen avait écrit une lettre ouverte à sa fille dans laquelle il lui demandait si elle s'estimait  "fondée à sanctionner le fondateur et président d’honneur du Front National" suite au retrait de son blog sur le site frontiste après l'affaire de "la fournée" qui avait ulcéré la présidente du FN. 

Publicité
De son côté, le FN a réagi à cette information ce mercredi 1er octobre dans un communiqué. "Le Front National apporte un démenti formel sur l’information fantaisiste du Canard Enchaîné indiquant la suppression du Président d’honneur lors du prochain Congrès" peut-on lire sur le site du parti. 

 

Vidéo sur le même thème : politique Première: Propos de Jean-Marie le Pen: La fille a-t-elle tué le père ? - 09/06

En imagesPhotos : ces personnalités qui soutiennent plus ou moins haut et fort le FN

L'avocat Gilbert Collard

Le Front National a actuellement la cote auprès des Français, et même des personnalités. Connues depuis longtemps ou récemment révélées, ces affinités sont parfois affichées et revendiquées par ces dernières. Si pour le moment Gilbert Collard se "contente" d’adhérer au Rassemblement bleu Marine, Jean-Marie Le Pen aurait bon espoir de le voir un jour ...

Le cinéaste Jean-Luc Godard

 Dans une interview accordée au Monde mercredi, le cinéaste

L’acteur Alain Delon

Alors que le FN ne fait pas l'unanimité, Alain Delon est un fervent soutien du parti frontiste.

L’humoriste Jean Roucas

Alors qu’il critiquait ardemment Jean-Marie Le Pen via ses marionnettes, il a finalement décidé de rejoindre le parti de son ancienne cible. "

L’ancienne actrice Brigitte Bardot

En 2012, Brigitte Bardot a confié au Parisien que son vote irait à Marine Le Pen au premier tour de la présidentielle. La présidente du Front National est selon une "femme admirable" qui "a dédiabolisé" le FN, et même "la seule" à s'être "occupée de dénoncer le scandale de la viande halal".

Jean-François Belmondo

Le neveu de l’acteur Jean-Paul Belmondo s’est récemment présenté comme

L’humoriste Dieudonné

Souvent décrié pour ses sketchs antisémites, Dieudonné a choisi Jean-Marie Le Pen pour être le parrain de sa troisième fille en 2008. "J'ai de l'estime pour Dieudonné. Nous nous sommes rapprochés car nous avons des points communs", avait alors commenté l’ancien président du Front National.

Autres diaporamas