Les SCPI investies sur l’immobilier commercial sont à considérer avec une attention particulière. Tous les détails.

Vous n’avez pas beaucoup d’argent mais envie d’investir dans la pierre ? Les Société Civiles de Placement Immobilier, SCPI, sont là pour ça.

L’année dernière les 150 supports du marché ont collecté 2,5 milliards et leur capitalisation dépasse les 27 milliards d’euros. Montant d’investissement moyen d’un particulier : de 30 à 50 000 euros.

L’immobilier, sans les tracas de gestionLe principe d’investissement des SCPI est simple : elles collectent des fonds provenant en majorité d'investisseurs particuliers qui, en contre partie, reçoivent des parts sociales. Avec l’argent collecté, les SCPI achètent des immeubles et s'occupent de la gestion de ces biens pour le compte des investisseurs.

Ceux-ci perçoivent des revenus fonciers provenant des loyers perçus minorés des charges : impôts locaux, entretien, frais de gestion, etc. S’y ajoute une plus-value éventuelle sur le prix de la part, selon les aléas conjoncturels. En 2012, le rendement moyen des parts se situait autour de 5,20% la valeur des des parts restant étale après les + 2,4% acquis en 2011.

Fiscalement, les porteurs de parts sont dans la même situation fiscale que s'ils étaient directement propriétaires des biens immobiliers détenus par la SCPI. Ils sont donc imposés comme tel. Les revenus produits par la SCPI sont soumis à l'impôt sur le revenu au titre des revenus fonciers pour la quote-part des loyers encaissés par la SCPI.

De leur coté, les plus-values immobilières ne sont totalement exonérées de taxation qu'après 30 années de détention, contre 15 ans auparavant, du fait de la réforme Sarkozy.

Les meilleures familles de SCPI à jouer en 2013La pierre papier donne la possibilité d’accéder à des segments – immobilier commercial, immobilier de bureaux, etc. – inaccessibles aux particuliers. Elles permettent donc d’investir dans autre chose que le résidentiel, par exemple les immeubles de bureaux ou encore les commerces, plus rentables que la pierre d’habitation.

Parmi les familles de SCPI prometteuses, ce sont celles axées sur les commerces qui offrent les meilleures perspectives malgré une conjoncture troublée puisque, crise ou pas, les consommateurs continuent à acheter des biens de première nécessité.

En 2012, c’est cette catégorie qui a délivré le meilleur rendement (5,9%) auquel s’ajoute une plus-value sur les parts de 2,84%. De façon générale, les professionnels préconisent d’investir sur des SCPI axées sur l’immobilier professionnel pour obtenir des rendements réguliers.

Publicité
Autre carte à jouer: les SCPI Duflot : La réduction d’impôt est de 18% du montant souscrit applicable sur la base de 95%. Selon La Tribune, un avantage fiscal supplémentaire pourrait leur être accordé. Elles pourraient ainsi bénéficier d'un point supplémentaire de réduction d'impôt par an dans la limite de 3 années. Cette information n’a pas encore été confirmée par les pouvoirs publics. Affaire à suivre.
Publicité