Quand le sexy franchit la ligne jaune. Toujours plus érotisées, les campagnes de pub flirtent désormais avec le porno chic. Mais de plus en plus souvent, elles offrent une image instrumentalisée, dégradée, voire violentée des modèles féminins. Zoom sur celles qui vont trop loin.

Ce qui séduit vraiment un homme selon BMW

Jusqu'où faut-il aller pour se faire remarquer ? Une campagne choc, c'est l'assurance de faire parler de soi. Aujourd'hui finies les pubs ringardes, on fait dans le sexy, voire dans le sexuel. Trop ? Si l'industrie de la mode a bien compris le pouvoir de l'érotisme, certains se sont engouffrés dans la brèche du porno chic, quitte à se faire censurer. Les modèles féminins eux font les frais de mises en scène qui se veulent chics mais qui véhiculent une image dégradée de la femme : instrumentalisée à outrance, hyper sexualisée, voire violentée, de quoi faire dresser les cheveux sur la tête des moins féministes d'entre nous.