Juan Carlos, le roi d’Espagne, est contraint de vendre son yacht. Le budget nécessaire à l’entretien de son bateau estimé à 21 millions de dollars n’est en effet, crise oblige, plus compatible avec les dépenses de l’Etat.

C’est la crise pour tout le monde, même pour les têtes couronnées. Le roi d’Espagne, Juan Carlos, est contraint de se séparer de son yacht, le "Fortuna". "Le roi a pris la décision de demander aux services du Patrimoine national de procéder à la cession" a annoncé le porte-parole de la Maison Royale. Le bateau de 41,5 mètres est estimé à 21 millions d’euros. Il avait été offert au roi en 2000 par de puissants hommes d’affaires. Le but de ce présent était que la famille royale passe ses vacances sur le territoire espagnol, afin de favoriser le tourisme dans le pays.

Un cadeau qui coûte une fortuneAujourd’hui, le roi de 75 ans estime qu’il ne l’utilise plus autant qu’auparavant. La dernière fois qu’il est monté à son bord, c’était en août 2012 avec la reine Sofia. Le pays étant plongé dans la crise et en période de sévère austérité, il est nécessaire que le roi, en pleine chute de popularité, soit lui aussi soumis à certaines mesures drastiques d’économie. Se séparer de son yacht en fait partie, les dépenses nécessaires à l’entretien du navire étant, selon la presse espagnole, exorbitantes : rien qu’un plein d’essence coûterait 20 000 euros.

Publicité
La mise en vente n’est toutefois pas encore officielle. Avant cela, il faut que le conseil d'administration du Patrimoine national, qui gère les biens du monarque, approuve cette cession auprès du gouvernement espagnol, qui décidera ensuite de l’avenir du yacht.  

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité