La compagnie aérienne Air Algérie a déclaré ce jeudi avoir perdu contact avec l'un de ses vols qui avait décollé de Ouagadougou, au Burkina Faso. L'avion s'est écrasé au Mali. 

La compagnie aérienne algérienne Air Algérie a déclaré avoir perdu contact avec l'un de ses avions qui avait décollé de Ouagadougou, capitale du Burkina Faso, ce jeudi 24 juillet. Selon Laurent Fabius, l'avion "s'est probablement écrasé". 

"Pour l'instant, aucune trace de l'appareil n'a été retrouvée" a annoncé le ministre des Affaires étrangères durant une déclaration officielle. 

Air Algérie affirme dans un Tweet que l'appareil "se serait crashé dans la région de Tilemsi, à 70 km de Gao", au Mali.  

Des Français "en nombre" à bord de l'avion 

Il "y a vraisemblablement des Français à bord, certainement en nombre" a déclaré Frédéric Cuvillier, le ministre des Transports. "Nous avons ouvert une cellule de crise" a-t-il précisé. Un numéro d'urgence a été mis en place pour les familles par le ministère des Affaires étrangères : 01 43 17 56 46. Lors d'une conférence de presse, le ministre a confirmé que 51 Français se trouvaient dans l'avion. 

Selon Air Algérie, l'avion transportait 116 passagers dont 51 Français, 26 Burkinabé, 20 Libanais, 7 Algériens, 6 Espagnols, tous membres de l'équipage, 5 Canadiens, 4 Allemands, 2 Luxembourgeois, 1 Malien, 1 Belge, 1 Camerounais, 1 Nigérian, 1 Egyptien, 1 Ukrainien et 1 Suisse.

 "Les services de navigation aérienne ont perdu le contact avec un avion d'Air Algérie assurant jeudi la liaison Ouagadougou - Alger, 50 minutes après son décollage" déclare la compagnie aérienne, selon l'agence de presse APS. L'avion avait décollé vers une heure du matin. 

Publicité
D'après une source anonyme citée par l'AFP, le contact a été perdu alors que l'appareil survolait le nord du Mali. "L'avion n'était pas loin de la frontière algérienne quand on a demandé à l'équipage de se dérouter à cause d'une mauvaise visibilité et pour éviter un risque de collision avec un autre avion assurant la liaison Alger-Bamako [...] Le signal a été perdu après le changement de cap" a-t-elle déclaré.

Une tempête de sable aurait en effet contraint le pilote à changer de cap.