La maison Courrieu, maîtres pipiers, située à Cogolin dans le Var, a une tradition : tailler des pipes à l’image des présidents de la République française. La première a été taillée à l’effigie de Charles de Gaulle et depuis, chaque président a droit à sa pipe. Cette année est dévoilée la pipe François Hollande.

Cette année, c’est au tour de François Hollande d’avoir sa pipe de la maison Courrieu. Chez ces maîtres pipiers situés à Cogolin, dans le Var, chaque président depuis Charles De Gaulle a droit à sa pipe. Celle de François Hollande a demandé 10 mois de préparation, mais elle est enfin prête. Elle sera d’ailleurs bientôt envoyée au président Hollande – qui, soit dit en passant, ne fume pas. Nicolas Sarkozy, avait utilisé la sienne une fois puis l’avait posée sur son bureau. Elle avait été réalisée en 3 mois, soit 7 de moins que celle de François Hollande. Le faciès du président actuel est en effet plus difficile à ébaucher : il porte des lunettes, un détail difficile à reproduire. "Au départ, nous voulions faire les lunettes avec de la bruyère, mais c'était compliqué. Elles se cassaient. Finalement, on a opté pour de très fines lunettes en métal" commente  le créateur René Courrieu dans le Var matin.

Publicité
Cette pipe a été réalisée par trois créateurs, René Courrieu, son fils Thierry, et Dominique Goglio. Ils ont du utilisé "de la bruyère très sèche datant d’au minimum cinq ans." Ils ont ensuite "ébauché son visage à l'aide d'une fraise électrique. Puis, tout a été fait à la main, avec de petits ciseaux en bois, pour obtenir une ressemblance maximale." Il existe pour l’instant six exemplaires de cette pipe présidentielle, vendue 99 euros. La maison Courrieu se prépare car les prochaines pipes taillées seront à l’effigie de la chancelière allemande Angela Merkel et du russe Vladimir Poutine.

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité