La dépouille du souverain britannique Richard III a été retrouvée et authentifiée par une équipe d’historiens et d’archéologues de l’Université de Leicester. C’est la fin d’une énigme vieille de 500 ans.

C’est l’un des héros les plus célèbres de la dramaturgie classique, immortalisé par William Shakespeare sous les traits d’un tyran machiavélique : Richard III. Le squelette du souverain britannique vient d'être authentifié après sa découverte sous un parking. Les chercheurs de l’Université de Leicester ont reçu la confirmation de ce qu’ils soupçonnaient depuis que des fouilles avaient mis à jour des ossements. Ces derniers ont été retrouvés dans les décombres d’un couvent ensevellis sous un parking de la ville du centre de l’Angleterre.

Un test ADN du crâne fendu et de la colonne vertébrale a révélé qu'il était identique à celui Michael Ibsen, un descendant direct d’Anne de York, la sœur de Richard III. Les traces de blessure constatées confirment l’hypothèse de son décès à la bataille de Bosworth Field en 1485. Une défaite qui a mis fin à la guerre civile anglaise qui sévissait à l’époque, dite "guerre des deux roses" en référence aux emblèmes des protagonistes.

Publicité
Celui qui avait accédé à la postérité par le vers, "donc, voici l’hiver de notre déplaisir — changé en glorieux été par ce soleil d’York ; — voici tous les nuages qui pesaient sur notre maison — ensevelis dans le sein profond de l’Océan",  peut désormais prétendre à une autre immortalité : celle de l’Histoire. 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité
Publicité